Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Hygiène hospitalière : la téléformation, plus souple, arrive du Québec

PARIS, 9 juillet (Direct Hôpital) – Le CHU de Québec a développé une plateforme de téléformation de son personnel à l'hygiène hospitalière. Cette solution pratique, qui lui évite les frais liés à une formation individuelle de tous les nouveaux employés, arrive dans les hôpitaux français.

Le centre hospitalier intercommunal Castres-Mazamet (CHIC) et l'Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) ont signé une convention avec le CHU de Québec, lors de l'Université d'été de la e-santé, vendredi à Castres. Ils deviendront des "vitrines technologiques" pour ce service développé par l'hôpital canadien. "Nous accueillerons les managers hospitaliers pour leur présenter la solution et ses atouts", explique Pierre Pinzelli, directeur du CHIC.
 
il s'agit d'un logiciel de téléformation, accessible sur une plateforme web, destiné à transmettre les normes d'hygiène aux nouveaux personnels de l'hôpital. Le CHU du Québec a en effet modifié ses pratiques de recrutement : au lieu d'accueillir du nouveau personnel par vagues – ce qui permettait de les former en groupe - ils arrivent maintenant tout au long de l'année, en fonction des besoins. "Il est impossible techniquement et économiquement de les former un par un, en faisant se déplacer un hygiéniste à chaque fois", résume Danielle Goulet, adjointe au directeur des soins infirmiers au programme de prévention et contrôle des infections.
 
Le service d'hygiène hospitalière et le service informatique ont travaillé de concert pour développer une plateforme de formation qui se rapproche le plus possible du présentiel. Lors de son arrivée sur le site, l'utilisateur est accueilli par un avatar virtuel, Julie, qui dispense les formations.
 
Les gestes simples (comme le lavage des mains) ou plus complexes sont présentés par le biais de fascicules, schémas et vidéos. Tout au long de sa formation, l'apprenant doit répondre à des questions sur ce qui vient de lui être montré. "Les concepts centraux sont répétés de plusieurs façons pour qu'ils soient bien assimilés", explique Danielle Goulet.
 
Chaque session dure une quinzaine de minutes. Les thèmes abordés sont différents selon la fonction de l'apprenant : chacun se voit proposer un catalogue d'une douzaine de formations. Les utilisateurs sont identifiés, et leur degré de progression est calculé. Cela permet à l'hôpital de savoir quand les formations n'ont pas été faites et aussi de rémunérer ceux qui les ont effectuées. Les modules sont accessibles sur le lieu de travail ou à domicile.
 
"Ce service a été très bien reçu par le personnel de l'établissement, certains vont même jusqu'à faire des formations qui n'étaient pas à leur programme", se félicite Valérie Dancause, adjointe au directeur des soins infirmiers. Lorsque plusieurs personnes sont embauchées en même temps, des séances de téléformation en groupe sont organisées avec un animateur.
 
Il a fallu huit mois de travail pour adapter le logiciel aux spécificités (normes, pratiques) françaises. Le projet a été impulsé par Pierre Pinzelli, qui était directeur du centre hospitalier de La Timone, à Marseille, avant d'arriver à Castres. Il est maintenant près à être déployé dans les deux établissements. "Nous allons dans un premier temps le mettre à disposition dans les hôpitaux, et nous travaillons avec les syndicats sur la possibilité de laisser le personnel se former à domicile", explique-t-il. Des réflexions sont aussi engagées sur la façon dont ces formations pourraient être intégrées dans la formation en continu du personnel.
 
De chaque côté de l'Atlantique, les hôpitaux voient déjà plus loin. A Québec, plusieurs services (gériatrie, service financier…) ont déjà demandé à bénéficier d'une telle plateforme. Pierre Pinzelli estime lui que cet outil pourrait servir aux patients.
 
Avant cela, les trois partenaires espèrent déployer cette solution dans le maximum d'hôpitaux français, et pourquoi pas ailleurs dans le monde. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.eventbrite.fr/e/billets-webinar-de-presentation-du-certificat-management-hospitalier-119422677443
Les offres
Agenda