Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Identito-vigilance : des bracelets venus d'Amérique

PARIS, 16 décembre 2013 (Direct Hôpital) – La société Zebra propose depuis quelques semaines une solution pour imprimer des bracelets d'identification à partir d'une simple imprimante laser. Cela permet de renforcer la sécurité des patients sans nécessiter de nouveaux équipements.

Dans la plupart des cas les bracelets d'identification des patients sont soit imprimés individuellement avec des imprimantes thermiques, soit en plastique sur lequel sont collées les étiquettes portant les informations.
 
Ces solutions comportent des inconvénients. Les bracelets thermiques nécessitent l'acquisition d'imprimantes spécifiques (d'un coût unitaire d'environ 500 euros) et les étiquettes papier collées sur es bracelets sont sensibles à l'eau.
 
L'entreprise Zebra, qui propose depuis une dizaine d'années des solutions d'identification et d'impression aux établissements de santé, a acquis en septembre la société américaine Laserband. Elle produit désormais des feuilles A4 de bracelets imprimables directement par des imprimantes laser. Equipés de rabats en plastique faciles à plier, ils résistent à l'eau et aux produits antiseptiques. 
 
Le coût unitaire de ces bracelets est supérieur de quelques centimes à celui d'un bracelet thermique, mais cette solution évite d'avoir à investir dans du matériel dédié. "C'est utile pour les établissements qui ne voudraient pas faire une telle acquisition par manque de moyens, de place ou pour une question d'organisation", souligne Franck Riout, responsable marketing Healthcare de Zebra.
 
Ce produit améliore aussi les flux de travail avec l'impression simultanée des bracelets de patients et des étiquettes de dossiers médicaux ou de prescriptions sur une même feuille. Cela permet de gagner du temps à l'impression et de faciliter les admissions, tout en s'assurant de la concordance entre les dossiers et le bracelet.
 
"Scanner à l'aide d'une douchette le bracelet du patient et l'étiquette de sa prescription a un vrai impact sur la sécurité", observe le responsable marketing. Cette technologie est toutefois très peu mise en œuvre dans les établissements français.
 
Depuis le rachat de Laserband par Zebra, plusieurs hôpitaux français ont choisi cette solution, pour l'ensemble de leur activité ou simplement pour quelques services. L'hôpital Robert Debré (Assitance publique – Hôpitaux de Paris) l'a déployée dans son service de pédiatrie néonatale. "Nous proposons des bracelets qui s'adaptent à tous les tours de poignets, ainsi que des bracelets en mousse pour les bébés prématurés", souligne Franck Riout.
 
C'est ce dernier qui est utilisé à l'hôpital Robert Debré. "Il est plus souple que les bracelets en plastique qui provoquaient des lésions sur la peau des bébés", témoigne Angela Soares, auxiliaire de puériculture. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda