Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

Ile-de-France: l'ARS déclenche le niveau 2 du plan blanc face à la montée de la pression sur les lits de réanimation

Le niveau 2 du plan blanc a été déclenché le 8 octobre en Ile-de-France, afin d'anticiper la tension qui continue de s'accroître sur les lits de réanimation et d'hospitalisation conventionnelle.

Le 12 octobre, ces lits de réanimation et d'hospitalisation conventionnelle étaient occupés à 42% par des patients Covid.

Le plan blanc est activé auprès de tous les établissements sanitaires publics et privés de la région, a précisé le 8 octobre le directeur de l'agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau. L'objectif est d'anticiper les "tensions à 15 jours". Entre le 27 octobre et le 1er novembre, le chiffre de 1.000 patients en réanimation pourrait être atteint, selon les projections.

Selon la graduation établie au niveau régional, le seuil de 700 malades du Covid en réanimation correspond à une programmation jusqu'à environ un quart de l'activité chirurgicale. Une occupation par 1.000 patients pourra entraîner la déprogrammation de 60%, a-t-on précisé à l'ARS, soulignant que les décisions sur ces mesures et leur organisation reviennent aux établissements.

Le niveau 2 du plan blanc permet aussi de "réaffecter du personnel entre services", de mobiliser des renforts ou de rappeler du personnel. L'AP-HP a déjà envisagé la possibilité d'annuler la majorité des congés pendant les vacances scolaires de la Toussaint, rappelle-t-on.

"Aujourd'hui, il appartient aux directeurs d'établissement, avec les médecins, d'organiser le service pour les jours et les semaines qui viennent. Notre décision est fondée sur le fait de leur donner tous les moyens pour notamment organiser ces 15 jours de vacances scolaires, dans lesquelles il va y avoir des congés, et c'est normal", a exposé Aurélien Rousseau sur France Inter.

"On va devoir organiser, et quelquefois réduire, quelquefois potentiellement supprimer" ces congés. "Le nombre de cas augmente chaque jour, donc nous sommes maintenant dans une situation où on fait vraiment face à une grande marée."

La cellule d'appui aux transferts de patients Covid relevant d'une prise en charge en soins critiques a été remise en place avec l'AP-HP (cellule Samu Covid Réa) pour réguler la gestion des lits au niveau régional. Le dispositif est destiné aux médecins urgentistes, aux services de médecine et aux médecins régulateurs des Samu.

Sur la plateforme nationale Renforts RH se sont inscrits 800 professionnels pour l'Ile-de-France, a-t-on précisé à l'ARS. Par ailleurs, environ "900 étudiants sont mobilisables par exemple pour intervenir dans les Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] et près de 500 en réanimation et en unité de soins critiques". "Une pré-alerte a été adressée le 5 octobre pour la réserve sanitaire."

Lamine Gharbi, président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), soulignait le 8 octobre sur BFMTV que 130 patients Covid étaient actuellement accueillis en réanimation dans le secteur privé. Sur l'activation du niveau 2 du plan blanc, il a évoqué "une modulation de l'activité pour anticiper", rappelant qu'il ne s'agissait pas de "déprogrammation massive" comme lors de la première phase de l'épidémie.

mlb/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda