Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Indices verts 2020: la Cahpp attribue sa meilleure note à 58 industriels

Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

PARIS, 15 décembre 2020 (TecHopital) - La Centrale d’achats hospitalière privée et publique (Cahpp) a évalué en 2020 315 fournisseurs et prestataires dans leur démarche de développement durable, contre 379 en 2019, et attribué la meilleure note (A++) à 58 d'entre eux (contre 41 en 2019), a-t-elle annoncé le 10 décembre lors de la remise des prix en ligne.

La centrale a lancé cet "indice vert" en 2012 en donnant à chaque industriel une note globale. Ce dispositif est développé avec le soutien de l'agence Primum non nocere.

L'évaluation est basée sur 35 questions regroupées en 6 thématiques auxquelles les fournisseurs peuvent répondre sur une période définie. Une cellule de la Cahpp vérifie les réponses et les justificatifs obligatoires. Chaque fournisseur ou prestataire ayant participé au questionnaire reçoit un retour sur les axes d'amélioration à développer pour l'année suivante et se voit restituer sa note.

L'évaluation portait cette année sur 6 thématiques avec un focus opérationnel sur l'engagement de la direction (stratégie, politique et suivi), la politique d’achats (déclination et justification des critères environnementaux, sanitaires et sociaux), les produits et écoconception (analyse du cycle de vie complet), la réduction des impacts sur les sites des clients (incitation et suivi), la gestion des déchets (réduction, revalorisation et filières de traitement), les commandes et distributions (optimisation des flux de commandes, logistiques et dématérialisation).

En 2020, sur les 450 fournisseurs avec lesquels elle a travaillé, la centrale d'achats a reçu 315 réponses.

Dans le cadre de cette 8e édition des "indices verts", 58 industriels ont obtenu le label A++ (contre 41 industriels en 2019), 65 industriels ont reçu la note A+ (contre 63 industriels en 2019) et 51 industriels la note A (contre 62 industriels en 2019).

Mais 140 industriels évalués n’ont pas obtenu une note suffisante pour être labellisés (contre 183 en 2019).

Le gagnant est Villard Medical, dans le secteur biomédical.
Le 2e prix est attribué à Anios, dans le secteur de l'hygiène et de la désinfection.
Le 3e lauréat est Schindler pour ses prestations de services.

Les lauréats par secteur sont :

  • biomédical: Villard Medical
  • dispositifs médicaux: le laboratoire Baxter
  • dispositifs médicaux implantables: Johnson & Johnson Medical
  • pharmacie: Janssen-Cilag
  • handicap: France Reval
  • équipement : Prodim
  • hygiène désinfection: Anios
  • prestation de services: Schindler
  • restauration: Passionfroid (Groupe Pomona)

Trois lauréats pour la bourse Cahpp

La bourse Cahpp "vise à promouvoir une démarche de développement durable. En récompensant certains, elle donnera envie aux autres de s’engager", a rappelé Yvon Bertel-Venezia, directeur général de Cahpp lors de la remise des prix en ligne organisée le 10 décembre.

"Cette année nous avons retenu deux thèmes: la gestion climatique et ses impacts sur la santé humaine et la gestion de crise et la RSE".

La clinique Saint-François, établissement privé à but non lucratif située à Haguenau (Bas-Rhin) a remporté le 1er prix pour son engagement "dans la réduction de ses ressources". Pour ce faire, elle a installé des détecteurs de présence, des ampoules LED. Elle a remplacé ses chaudières gaz par des chaudières gaz plus performantes, mis en place un plan de déplacement d'entreprise, une plateforme de covoiturage, et sensibilisé à l’écoconduite. Elle a mis en place un système de méthanisation des déchets alimentaires.
"Notre groupe de travail sur le développement durable existe depuis déjà 10 ans et est composé de représentants de différents services: techniques, hygiène, service de soins, cuisine, accueil, etc. Nous avançons au rythme de plans d'actions triennaux. Nous réfléchissons simultanément à l'écologie, l'économie et le social", ont rappelé les représentants de la clinique.

Le 2e prix a été attribué à l'association ASEI Restauration pour avoir adopté le concept "Menu 2 fois bon: bon pour la santé et pour la planète".
Le concept a été créé en 2014 avec l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) à la clinique Pasteur de Toulouse et est basé sur un constat: un repas en restauration collective émet deux fois plus de gaz à effet de serre qu'un repas pris à domicile. Le "Menu 2 fois bon" consiste donc utiliser 80% de produits locaux, 100% de fruits et de légumes frais de saison et 50% des composantes sous "signes d’identification de l’origine et de la qualité" (Siqo) ou équivalent, dont 20% issues de l'agriculture biologique.
Ainsi, le 6 juin 2019 dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, ASEI a préparé 1.500 repas selon le concept du "Menu 2 fois bon" et a ainsi permis d'éviter 1,2 tonnes de CO2, soit un aller-retour en avion à New-York.

Le 3e prix a été attribué à l’Ehpad "Maison de la forêt", à Perreux (Loire) qui s’est engagé dans une démarche de développement durable axée sur l’économie d’énergie (isolation des combles, économiseurs d'eau, ampoules LED et détecteurs de mouvement dans les couloirs, etc.); la gestion des déchets (conteneurs de tri, partenariat avec l'entreprise Valorise pour la récupération et le recyclage des déchets papier en carton) ; la sensibilisation du personnel aux actions écoresponsables.

Lauréats du trophée Cahpp'autonomie

Cahpp a lancé un appel à projets des initiatives permettant une meilleure inclusion des patients et résidents en situation de handicap ou de dépendance et a récompensé 10 actions en faveur de leur autonomie. Ces initiatives portent sur l’accessibilité, l’éducation, l’aménagement des soins, la création d’environnements spécifiques, ou le projet de l’établissement.

"L’établissement le mieux noté par un jury composé de professionnels du handicap et de la dépendance recevra une année d’accompagnement de la Cahpp d’une valeur de 5.000 euros. Une statuette et une plaque à poser à l’accueil seront également offerts", précise la Cahpp.

Le vainqueur 2020 est le centre de rééducation fonctionnelle (CRF) "L’Espoir" à Hellemmes, situé en banlieue de Lille (Nord), pour son projet de permaculture. Ce projet très complet comprend des jardins thérapeutiques, un parcours santé cognitif et en extérieur, la création d'un écopâturage, l'installation de ruches et d'abris à insectes, la mise en place d'un composteur partagé avec les riverains et une école, la création d'un verger.

Second dans cette catégorie, l'Ehpad "ACCPA La Boissière" à Saint-Igny de Vers (Nord), a été récompensé pour sa prise en charge inclusive du handicap psychique vieillissant.

Troisième de cette catégorie, le centre "Soins et santé" de Rillieux-la-Pape (Métropole de Lyon) est récompensé pour la mise en place d’une plateforme télésanté dans le cadre de l'hospitalisation à domicile. Cet outil informatique, permettant de sécuriser le domicile, est doté d'intelligence artificielle (IA) puisqu'il apprend à connaître le mode de vie du patient. Les troubles du sommeil, les changements de mobilité intérieure et extérieure sont autant de signaux faibles qui informent les soignants d'une éventuelle perte d'autonomie. C'est un système de sécurité qui permet d'anticiper la perte d'autonomie du patient.

Ont également été cités :

  • le foyer de vie "le Chemin des Iles" situé à Entrain (Ile-et-Vilaine), pour la création d’un parc animalier en libre accès et qui est entretenu avec les membres du foyer. Des aménagements sont actuellement en cours afin d'obtenir le label "Tourisme et handicap".
  • la maison hospitalière de Baccarat à Baccarat (Meurthe et Moselle), pour avoir mis en place de l'équithérapie et de la sylvothérapie.
  • l'Ehpad "le Jardin des Provinces" à Pessac (Gironde) a été cité pour la création d’une boutique ambulante afin de développer le lien social et préserver l'autonomie des résidents. Le but étant de restaurer l'acte d'achat pour des personnes dépendantes.
  • le centre Hélio Marin situé à Saint-Trojan-les-Bains (Charente-Maritime), est récompensé pour son festival participatif des arts de rue: "tous artistes".
  • l'Ehpad Le Witten à Algrange (Moselle) pour la création d’un parcours de santé adapté en extérieur
  • le centre Hélène Borel à Raimbeaucourt (Nord) pour la création d’un acheminement sécurisant pour personnes en fauteuil roulant
  • l'Ehpad Saint Joseph/l'Ehpad Sainte-Sophie à Chanverrie (Vendée) pour avoir mis en place des ateliers de danse en Ehpad.

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda