TecHopital.com

 

21/01/2013
Envoyer un email Imprimer

Infections nosocomiales: le cuivre est-il une bonne arme?

PARIS, 21 janvier (Direct Hôpital) – L'Hôpital privé nord parisien (HPNP) a équipé 60 de ses portes avec des poignées en cuivre, métal aux propriétés antibactériennes. Un dispositif qui laisse assez sceptiques certains industriels, à l'exemple du robinetier Delabie, qui développe d'autres techniques pour limiter la prolifération bactérienne.

En juillet 2011, le centre hospitalier de Rambouillet était le premier hôpital français à doter ses services de réanimation et de pédiatrie de poignées de porte, barres de lits et mains courantes en cuivre. Les résultats de l'expérimentation ne sont  pas encore connus pour cet établissement mais un deuxième hôpital a décidé de tenter l'expérience.

L'Hôpital Privé Nord-Parisien (Sarcelles, Val-d'Oise) a équipé 60 portes de son centre de consultation de l'hôpital de jour et de son bâtiment principal en poignées "antibactériennes". Cette installation fait suite aux résultats d'une expérimentation suggérant que cinq fois moins de bactéries sont retrouvées sur les portes d'hôpital en laiton (alliage de cuivre et de zinc) que sur celles en plastique, annonce le Centre d'information de cuivre, laiton et alliages, financé par les industriels du secteur, dans un communiqué diffusé le 11 janvier.

La

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
https://www.healthcare-meetings.com/

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: kris.b2mil  le 21/01/2013 à 9:52
|
Même si Delabie fait des mitigeurs, attention de ne pas tout mélanger ! Il faut bien distinguer les matériaux pour le transport de l'eau et les surfaces de CONTACT. D'après ce que j'ai compris, le cuivre tel qu'il est utilisé à l'HPNP s'adresse aux surfaces fréquemment touchées (en l'occurrence des poignées de porte) tandis que que Delabie évoque plutôt les bactéries DANS l'eau (et des robinets). J'ai pu lire pas mal de publications sur le cuivre en tant que surface de contact (et aussi en ce qui concerne le transport de l'eau y compris face au pseudomonas) et je ne crois pas qu'il soit possible de comparer les deux applications.
Agenda