TecHopital.com

 

03/02/2017
Envoyer un email Imprimer

Ingénieurs hospitaliers: le SMPS insatisfait de la dernière mouture des textes statutaires

Sans cesse repoussée, la réforme du statut des ingénieurs hospitaliers devient une arlésienne. Le Conseil supérieur de la FPH se réunit le 9 février prochain autour d'une nouvelle mouture des textes. Mais cette dernière version ne satisfait pas le principal syndicat des ingénieurs hospitaliers, le SMPS. En cause, le protocole PPCR qui n'est toujours pas appliqué.

Dans le cadre de l'application du protocole parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), deux décrets et un arrêté modifiant le statut des ingénieurs hospitaliers doivent être examinés lors d'une réunion du conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH).

La réunion du CSFPH prévue le 25 novembre 2016 a été repoussée, faute de quorum. Lors de la réunion suivante, qui s'est tenue le 12 décembre 2016, la direction générale de l'offre de soins (DGOS) a retiré les textes relatifs au statut des ingénieurs hospitaliers, face à l'insatisfaction des syndicats.

Une nouvelle mouture a été présentée en commission des statuts la semaine dernière, en amont de la prochaine réunion du CSFPH. Mais elle ne satisfait toujours pas le Syndicat des manageurs publics de santé (SMPS).

"", explique Jean-Marc Novak, en charge des ingénieurs au SMP

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: b.percot@ch-compiegnenoyon.fr  le 03/02/2017 à 10:55
|
voila ! 6 800 ingénieurs tous statuts, combien de contractuels ? encore une fois ce qui reste en titulaire ne pèse rien, donc il n'y aura rien! surtout pas un alignement sur les autres fonctions publiques, le ministère ne le veut pas, si on imagine que les ingénieurs puissent aller vers les deux autres FP, alors là il n'y aurait plus d'ingénieurs titulaires, déjà que le corps comme pour les AAH (attachés d'administration hospitalière) est constitué d'une majorité de contractuels pour la plus part bien rémunérés, beaucoup ne veulent pas voir cet alignement, on connait bien ce problème chez les AAH qui sont sous payés, mal considérés et qui n'intéressent aucun corps intermédiaire: pas de poids dans les élections professionnelles !!! il faut une gestion nationale des ces deux corps avec des grilles à la hauteur des responsabilités, les reste deviendra marginal, prendre juste les miettes, d'autres, ne vous inquiétez pas, savent mener leur barque!!
https://4axes.fr/
http://amc.ukr.fr/don/