Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Intoxication alimentaire à l'Ehpad de Lherm: l'avocat d'une famille met en cause l'établissement

Agnès Buzyn auprès des résidents de l'Ehpad de Lherm le 2 avril 2019 - Capture d'écran - Ministère des solidarités et de la santé
Agnès Buzyn auprès des résidents de l'Ehpad de Lherm le 2 avril 2019 - Capture d'écran - Ministère des solidarités et de la santé

LHERM (Haute-Garonne), 28 novembre 2019 (TecHopital) - Un non-respect des chaînes du chaud et du froid a entraîné l'intoxication alimentaire qui a tué cinq résidents, en avril, dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Korian à Lherm, a assuré Me Nicolas Raynaud de Lage, avocat de la famille d'une des victimes, citant un rapport d'expertise.

Cinq résidents de l'Ehpad "La Chêneraie", quatre femmes, âgées de 72 ans à 95 ans, et un homme de 93 ans, sont morts entre le 31 mars et le 1er avril (cf brève TecHopital), en raison de ce qui était considéré alors comme une probable intoxication alimentaire (cf brève TecHopital).

Le 19 avril, les premiers résultats des analyses biologiques réalisées sur les repas servis avaient permis au parquet de Toulouse de confirmer de manière quasi certaine la piste de l'intoxication alimentaire, et il avait dans la foulée requis l'ouverture d’une information judiciaire pour, notamment, homicides involontaires aggravés.

Alors que les investigations sont toujours en cours, Me Nicolas Raynaud de Lage a assuré la semaine dernière à France Bleu que le drame était dû à "de graves manquements en matière d'hygiène et de sécurité".

Joint par APMnews et Gerontonews (sites d'information du groupe APM International dont fait partie TecHopital), le groupe Korian a répondu que l'enquête était en cours et qu'il attendait la communication officielle du parquet pour réagir.

Contacté le 25 novembre, Me Nicolas Raynaud de Lage a confirmé avoir eu accès, "au mois de juin", à "des expertises rendues dans le cadre de la procédure d'instruction", sans vouloir préciser de qui elles émanaient.

Il a rappelé que les "soupçons" d'intoxication alimentaire étaient nés du fait que "les symptômes sont arrivés rapidement après la distribution du repas du soir, donc les investigations se sont tournées très vite sur l'étude de ce qui se préparait en cuisine, puisqu'on y faisait des assemblages: les produits étaient assemblés, éventuellement mixés, réchauffés, un tout petit peu cuisinés, mais très peu", a-t-il dit.

"Les magistrats ont diligenté des experts pour voir si toutes les règles de manutention, de respect des protocoles d'hygiène ont été respectées, et force a été de constater que non", a asséné l'avocat.

Il a assuré que le rapport d'expertise citait "la rupture dans la chaîne du froid, et essentiellement dans la chaîne du chaud, qui a permis le développement de bactéries".
Me Nicolas Raynaud de Lage a précisé que le problème se situait sur "le maintien des plats à une certaine température, ce qui n'a pas été le cas cette fois-ci et visiblement d'autres fois non plus, parce que le matériel était soit inexistant, soit défectueux, soit le protocole n'était pas respecté".

Il a ajouté qu''"il y a déjà eu des avertissements" par les services d'hygiène sur le fait que "les protocoles n'étaient pas respectés".

Korian avait précisé à l'époque du drame que "le dernier contrôle réglementaire d’hygiène périodique, réalisé par un bureau d’étude externe", avait eu lieu en février et qu'il avait livré des résultats "conformes".

Interrogé le 25 novembre par APMnews, Dominique Alzeari, le procureur de la République de Toulouse, a indiqué être tenu "au secret de l'instruction toujours en cours". Il entend communiquer "le moment venu avec l’accord du juge d'instruction".
En avril, il précisait que "17 plaintes" avaient été recueillies parmi les membres de huit des familles de résidents victimes.

cbe/ab

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions