Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Jérôme Salomon a voulu caviarder un rapport d'experts portant notamment sur les stocks de masques (presse)

Le Canard enchaîné a révélé le 16 décembre que le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, a demandé à Santé publique France (SPF) d'enlever une importante partie d'un avis issu d'un rapport d'experts mené en 2018, qui portait notamment sur les stocks d'Etat en masques sanitaires.

Cet article paraît alors qu'un rapport de la commission d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie de Covid-19 a révélé il y a quelques jours que Jérôme Salomon a fait modifier avant publication la conclusion portant sur les stocks de masque sanitaire de cette expertise, menée par Jean-Paul Stahl.

La commission sénatoriale a dévoilé un échange de mails, datant de février 2019, dans lequel Jérôme Salomon suggère cette modification au directeur général de SPF alors en fonction, François Bourdillon, avant la mise en ligne du rapport, en mai 2019. Jérôme Salomon a depuis fait savoir qu'il avait "lui-même fourni l'ensemble des échanges de mails aux membres de la commission d'enquête.

Selon les sénateurs, avec cette manœuvre, Jérôme Salomon souhaitait justifier, a posteriori, son choix de ne pas avoir renouvelé le stock étatique de masques sanitaires en 2018, alors que plusieurs centaines de millions devaient être détruits.

Le Canard enchaîné a révélé le 16 décembre le contenu d'un mail antérieur, datant du 17 janvier 2019, portant sur le même "rapport Stahl". Le DGS écrit à François Bourdillon: "Si vous souhaitez publier cet avis, il sera nécessaire de l'effectuer en enlevant les éléments non demandés par la saisine de la DGS (masques, vaccins, antibiotiques et respirateurs)", rapporte l'hebdomadaire. Jérôme Salomon aurait justifié cette demande par le fait que la saisine de l'expertise ne portait à l'origine que sur la commande d'antiviraux.

L'ex-dirigeant de la SPF n'a pas accédé à cette demande. Cela "reviendrait à supprimer plus de la moitié du rapport", a-t-il répondu, selon le Canard. Cela "va provoquer un tollé, la démission des experts… Bref, cela va nous exposer à du débat sur la place publique dont nous n'avons pas besoin", a-t-il ajouté.

Sollicitée par APMnews/tecHopital pour une réaction à cet article du Canard enchaîné, la DGS a renvoyé le communiqué de presse qu'elle avait publié le jour de la parution du rapport sénatorial, dans lequel elle réfute toute pression sur des experts de Santé Publique France.

Le 16 décembre dans l'après-midi, le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a renouvelé son soutien à Jérôme Salomon, en réponse à une question de Michelle Meunier (PS, Loire-Atlantique), réclamant le départ du DGS.

"Le DGS a eu l'occasion de le dire par communiqué, les emails dont il est question dans le rapport sénatorial, c'est lui qui les a envoyés au Sénat, en toute transparence. D'ailleurs il y avait même des mails qui me semblent éclairer la question que vous soulevez [...]. Il était question d'un certain nombre d'éléments qui figuraient dans un rapport remis par SPF à la DGS, suite à une saisine par le DGS de cette agence, sur la question des antiviraux. Et SPF a sollicité un comité d'expert qui a répondu non seulement sur les antiviraux, mais aussi sur les antibiotiques, les masques, les respirateurs et d'autres produits".

Ce a quoi Jérôme Salomon a répondu en janvier 2019 que le comité sortait du champ initial alors que d'autres travaux étaient en cours sur ces autres produits que les antiviraux, a affirmé le ministre.

"En définitive le rapport d'expert mandaté par SPF a été publié en l'état, et son auteur, le Pr Stahl [...] a reconnu lui-même qu'il n'a pas changé un traître mot à son rapport, qu'il ne savait même pas de quoi il était question", a-t-il poursuivi, avant de souligner l'"engagement constant année après année, gouvernement après gouvernement" de Jérôme Salomon, "grand serviteur de l'Etat, grand professeur de médecine apprécié par ses pairs".

mjl-bd/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda