Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Un référentiel et une "matrice servicielle" pour aider à concevoir l'hôpital numérique

(Par Raphaël MOREAUX, aux 59es Journées des ingénieurs hospitaliers de France -IHF)

VILLEJUIF (Val-de-Marne), 12 juin 2019 (TecHopital) - L'association Smart Building Alliance (SBA) a présenté le 5 juin, lors des 59es Journées d'études et de formation des ingénieurs hospitaliers de France (IHF), un référentiel "Ready to Services" (R2S) et une "matrice servicielle" visant à aider les chefs d'établissement et les professionnels du bâtiment à concevoir l'hôpital numérique.

La SBA réunit depuis 2012 plus de 300 entreprises (industriels, sociétés de services, architectes, constructeurs, promoteurs, aménageurs et start-up) pour réfléchir au thème du bâtiment intelligent, ou smart building, publier des référentiels et promouvoir le recours à des dispositifs interopérables fondés sur des standards ouverts.

Dans un contexte de transformation numérique du secteur hospitalier, un groupe de travail "Smart hospital" y a été constitué il y a plus d'un an pour "définir et concevoir des outils" qui permettent de cadrer le recours au numérique dans un objectif de plus grande qualité des soins et de baisse des coûts d'exploitation, a expliqué Hélène Lorenzi-Hardouin, gérante de l'agence d'architectes Sanae et membre du groupe de travail invitée à intervenir pour les 59es Journées des IHF.

"On se rend compte que dans la conception du bâtiment, les questions d'infrastructure numérique arrivent souvent plus tard, donnant lieu parfois à la superposition de couches d'outils proposés aux professionnels qui viennent surenchérir le coût et ne s'optimisent pas entre eux", a-t-elle souligné.

Le référentiel R2S et la "matrice servicielle" présentée par Hélène Lorenzi-Hardouin et Emmanuel François, président fondateur de la SBA, privilégient une "approche globale" du bâtiment comme "plateforme de services" en partant des usages des professionnels et des patients.

"Un nouveau fluide est arrivé dans l'hôpital: c'est internet, c'est la data. Et il ne peut y avoir qu'un conducteur. Aujourd'hui il y en a 36: pour les contrôles d'accès, pour la sécurité du malade, pour les ascenseurs, pour le pilotage énergétique, etc.", a relevé Emmanuel François, pointant les surcoûts engendrés par des "approches en silo".

Le référentiel et label R2S élaboré par le SBA promeut une approche globale en définissant un niveau d'exigence attendu en matière d'interopérabilité des systèmes, d'ouverture et de sécurité des données.

Il définit l'architecture du bâtiment intelligent et communicant en trois couches: les équipements, les infrastructures de communication et les applications et services.

"Ces trois couches doivent être dissociables", a appuyé Emmanuel François, reconnaissant la tendance des industriels à vouloir tout intégrer dans une seule offre commerciale pour "garder la mainmise complète" sur l'hôpital.

Transformer les besoins en usages

A destination des directions d'établissement et des programmistes du bâtiment, la "matrice servicielle" du SBA permet de "traduire de façon très néophyte" les besoins des professionnels et des patients "pour les transformer en usages avant de procéder à des choix technologiques", a expliqué Hélène Lorenzi-Hardouin.

Elle se présente sous la forme d'un tableur, qui comprend en lignes les différents besoins ("accéder à", "accueillir", "orienter", "confort", "évaluer la performance", etc.) et en colonnes les différents publics (patients en ambulatoire hospitalisés, accompagnant, personnel médical, personnel soignant, etc.).

A l'intersection de ces lignes et ces colonnes, les porteurs de projets peuvent identifier des services numériques à mettre en place. Par exemple, le besoin d'évaluer la performance de la structure de santé pour les patients accueillis en ambulatoire peut être traduit par un service d'enquête de satisfaction en ligne.

L'avantage de cette méthodologie, présentée comme la "clé de départ" de la conception du bâtiment intelligent par Hélène Lorenzi-Hardouin, est de définir des besoins "en restant complètement agnostique à toute technologie".

La matrice servicielle présentée aux Journées des IHF est en cours de finalisation et devrait être mise à disposition "d’ici la fin de l’année", a précisé à APMnews Marie-Paule Dayer, pilote du groupe de travail "Smart Hospital" de la SBA.

Parmi les autres travaux actuels de l'alliance, Emmanuel François a cité le sujet du Building Operating System (BOS), décrit comme une nouvelle couche logicielle permettant de collecter des données du bâtiment et de les maintenir au niveau local pour les valoriser et créer de nouveaux services.

Il a noté que le référentiel R2S et la matrice servicielle pouvaient aussi être utilisés pour adapter les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et les résidences des patients à la transformation numérique.

rm/nc

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.hopitech.org/
https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions