Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

L’hôpital Bégin a subi un black-out total de 2h30 le 1er janvier

Hôpital Bégin
Hôpital Bégin

SAINT-MANDE (Val-de-Marne), 10 janvier 2018 (TecHopital) - Une coupure électrique totale de plus de 2 heures a paralysé lundi 1er janvier l'hôpital d'instruction des armées (HIA) Bégin de Saint-Mandé, entraînant l'évacuation de 4 patients vers des établissements d'Ile-de-France, a indiqué à TecHopital le médecin général Jean-Claude Rigal-Sastourné, médecin-chef du HIA de Bégin.

Au total "160 patients étaient hospitalisés lorsque qu'un black-out total a affecté notre établissement", a expliqué le médecin chef du HIA. "Parmi eux, 6 patients du service de réanimation étaient intubés et ventilés. La sécurité et la continuité des soins a été maintenue grâce à la mise en place d'un plan blanc", a-t-il complété.

La coupure électrique a plongé l'hôpital Bégin dans le noir autour de 18h. L'évacuation des patients a commencé vers 19h30, car "il a fallu 1h30 pour les préparer", précise le médecin chef.

Au final, alors que l'électricité est revenue à 20h25, 4 patients avaient été transférés vers des établissements de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP): le CHI de Villeneuve Saint-Georges, les hôpitaux Henri-Mondor à Créteil et Jean-Verdier à Bondy (Seine-Saint-Denis) et l'hôpital privé Claude Galien à Quincy-sous-Sénart (Essonne; Ramsay-Générale de santé). Dès le lendemain, les 4 patients évacués ont rejoint le HIA.

"Il s'agit d'un concours de circonstance, un enchaînement d'erreurs. Au total, 2h25 auront été nécessaires pour faire le diagnostic du problème, déterminer son origine et rétablir le courant. Il a fallu tout tester", explique Jean-Claude Rigal-Sastourné.

Cet enchaînement de dysfonctionnements est intervenu sur le réseau électrique. Un container frigorifique avait en effet été raccordé sur une prise, mal étiquetée, et servant à alimenter les automates qui sécurisent le réseau électrique et permettent de basculer le réseau sur les groupes électrogènes. Ces automates sont rechargés par des batteries. Résultat, en 2 heures les batteries se sont complètement vidées.

C'est l'entreprise sous-traitante (Spie) chargée de l'entretien du réseau électrique qui a commis l'erreur en branchant les containers frigorifiques sur la mauvaise prise. Mais l'erreur d'étiquetage est imputable au sous-traitant du service d'infrastructure de la défense, la société Clemessy, mandatée pour livrer l'infrastructure. Le service d'infrastructure de la défense devrait donc se retourner vers son sous-traitant, Clemessy.

"Nous sommes en train de chiffrer ce que cela nous a coûté. S'il n'y a pas eu de coût humain, il aura quand même fallu mobiliser 60 pompiers et 50 membres du personnel pour sécuriser les lieux et assurer l'évacuation des malades entre 18h et 23h", fait remarquer le médecin-chef du HIA.

"Les infirmières sont passées dans les chambres pour expliquer ce qui se passait. Mais il est vrai que cet évènement a été ressenti diversement par les patients et les familles sur site. Notre priorité étant d'assurer la continuité et la sécurité des soins, pour les patients les plus vulnérables", note-t-il.

Afin de débriefer sur les causes de l'incident, une première réunion a eu lieu le mardi 2 janvier avec la société Spie.

Une deuxième réunion de "retour d'expérience" est prévue le 10 janvier avec l'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France, le Samu, les pompiers, les deux prestataires impliqués (Spie et Clemessy), la direction et tous ceux qui sont intervenus. Un rapport a d'ores et déjà été rédigé et transmis à l'ARS.

"Nous avons maintenant une vision claire des évènements", a conclu Jean-Claude Rigal-Sastourné.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions