Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-01-Page-de-contact-HIT.html?utm_medium=email&utm_campaign=FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-salon-HIT-2019&utm_source=Event&utm_term=&utm_content=contact
http://www.canyon.fr/

L’ingénieur en hygiène et sécurité au travail

Crédits: Fotolia/fotodo
Crédits: Fotolia/fotodo

PARIS, 4 avril 2018 (TecHopital) - Chaque mercredi pendant plusieurs semaines, TecHopital publie une fiche métier dans le cadre d'un dossier portant sur les ingénieurs hospitaliers. Cette semaine, nous vous présentons le métier d’ingénieur hygiène et sécurité au travail.

L’ingénieur hospitalier en hygiène et sécurité au travail concourt à l’élaboration de la politique de prévention globale de l’établissement. Plus précisément, son rôle consiste à :

  • évaluer les risques professionnels à partir de l'analyse des situations de travail actuelles ou futures
  • définir et proposer des stratégies de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail, contrôler leur mise en œuvre et en évaluer les résultats

"Tout cela est défini par ce qu’on appelle une lettre de cadrage, faite par le directeur du site, qui donne à l’ingénieur ou à l’assistant en prévention, l’autorisation d’accéder à tous les locaux du site et ce à n’importe quelle heure du jour et de la nuit", explique Eric Bertrand. Ingénieur en hygiène et sécurité à l’école nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) depuis février, il a été coordonnateur des risques professionnels pour le groupe des Hôpitaux universitaires Paris Nord Val-de-Seine (AP-HP) entre 2014 et 2018 et pour le groupe hospitalier Paris Ile-de-France Ouest (AP-HP) de 2010 à 2014. Il est aussi président de l’association française des gestionnaires de risques sanitaires (Afgris), laquelle fait partie de la Fédération des associations "risques et qualité en santé" (Faqss).

Un rôle aussi politique

"L'ingénieur met en place le document unique d'évaluation des risques professionnels et entretient une relation étroite avec le médecin du travail. Il doit aussi s’assurer que l’ensemble des contrôles techniques de l’établissement sont à jour (maintenance des machines, document technique amiante [DTA]) ", explique Eric Bertrand.

L’ingénieur précise : "Le rôle de l’ingénieur prévention ou de l’ingénieur hygiène et sécurité environnement correspond à des textes réglementaires. Par exemple le poste que j’occupe actuellement répond au décret 2011-774 du 28 juin 2011, qui porte modification du décret 82-453 du 28 mai 1982, relatif à l’hygiène et la sécurité du travail et la prévention médicale dans la fonction publique".

Il est tenu de maintenir son niveau de compétence à jour. Il a des formations obligatoires à suivre sur le risque chimique, biologique, électromagnétique, radiologique, sur les risques psycho-sociaux (RPS) et sur les risques juridiques. Il doit aussi avoir des bonnes connaissances en radioprotection, toxicologie, psychologie de la santé au travail et en ergonomie.

"Il participe à l’analyse des accidents du travail, essaye de bâtir une amélioration des méthodes et adapte les conditions de travail au regard des aptitudes physiques de l’agent, notamment à travers un travail sur l’ergonomie de l’outil de travail et sur l’organisation du travail", détaille Eric Bertrand.

Il mène des veilles technologiques et juridiques.

Être ingénieur en hygiène et sécurité requiert aussi des compétences managériales et relationnelles, l’ingénieur ayant parfois sous sa responsabilités des assistants en prévention. Il peut être amené à animer un groupe d’assistants et conseillers de prévention.

"Le rôle de l’ingénieur en hygiène est aussi politique car il joue un rôle important de dialogue social. Si les salariés se sentent en sécurité, le dialogue social est plus apaisé. Il participe à la bonne marche du dialogue social et à la relation entre la direction et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)". Il est en effet invité permanent du CHSCT, dans lequel il conseille l’ensemble des parties prenantes.

Formation, statut et rémunération

"L’idéal est d’avoir une formation d’ingénieur avec une spécialisation en hygiène et sécurité sous forme d’un master", estime Eric Bertrand, lui-même titulaire d’un mastère (bac +4) spécialisé en gestion des risques et de la sécurité dans les établissements et réseaux de santé de l’Ecole centrale de Paris.

Le conservatoire national des arts et métiers (Cnam) propose aussi des diplômes en santé sécurité au travail et sécurité sanitaire.

Et les universités de Valenciennes et de Lille proposent un master qualité, hygiène et sécurité, de même que l'université Paris Est Marne-La-Vallée avec un master qualité, sécurité, environnement (QSE).

Concernant la rémunération, elle correspond à la grille indiciaire de la fonction publique hospitalière (cf dépêche sur l'ingénieur en bâtiment) mais peut varier selon la complexité de l’établissement et le niveau de responsabilité.

D’après Eric Bertrand, le salaire se situe dans une fourchette de 45.000 à 120.000 euros bruts par an.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.journees-ihf.com/
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions