Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

L'AP-HP et Median Technologies nouent un partenariat de recherche autour de la plateforme iBiopsy

L’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) et la société Median Technologies ont annoncé le 2 mars la signature d’un contrat de collaboration visant à réaliser des études qui permettront la validation clinique de la plateforme dotée d'intelligence artificielle iBiopsy de Median Technologies.

La plateforme iBiopsy intègre des technologies d'IA permettant une analyse précise de l'imagerie médicale à des fins de diagnostics et de pronostics. "La collaboration entre les deux partenaires concerne dans un premier temps deux études cliniques spécifiques dont les protocoles ont été validés", a-t-il été précisé dans le communiqué de presse diffusé le 2 mars.

La première étude, Phelicar, est coordonnée par le Pr Olivier Lucidarme et son équipe de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), en collaboration avec des équipes des hôpitaux Beaujon (Clichy, Hauts-de-Seine) et Paul-Brousse (Villejuif, Val-de-Marne), et doit permettre d’étudier à partir des images médicales l’hétérogénéité phénotypique du cancer du foie et son impact sur le diagnostic et le pronostic des patients. "Elle va être réalisée de façon rétrospective sur une large cohorte de patients", a fait savoir l'AP-HP.

La seconde étude, Liver iBiopsy, est pilotée par le Pr Maité Lewin et son équipe de l’hôpital Paul-Brousse, et est "réalisée rétrospectivement sur une cohorte de patients plus restreinte et beaucoup plus ciblée", a-t-il été indiqué.

Cette étude implique aussi des équipes de l’hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) et doit permettre d’identifier, toujours à partir des images médicales, des phénotypes de lésions hépatiques à haut risque de récurrence, ce qui va modifier le suivi et le traitement de ces patients à risque.

Le cancer du foie est la 4e cause de décès par cancer au niveau mondial, toutes populations confondues avec un taux de survie à 5 ans de 18%. "C’est un cancer pour lequel les stratégies thérapeutiques sont difficiles à mettre en place à cause de la très grande hétérogénéité des tumeurs hépatiques", ont souligné les deux partenaires.

"Ces deux études répondent à des besoins médicaux non couverts concernant le diagnostic précoce, le pronostic des patients et le suivi dynamique de la réponse aux traitements, et visent la validation clinique d'iBiopsy en tant que technologie innovante, fiable et non invasive pour le phénotypage des lésions hépatiques", ont-ils ajouté.

mlb/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda