Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

L'AP-HP signe un nouveau contrat avec Agfa Healthcare pour généraliser le SI patient Orbis

Crédit: Fotolia/sakkmesterke
Crédit: Fotolia/sakkmesterke

L'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé début mai avoir signé un nouveau contrat avec la société Agfa Healthcare afin de généraliser le déploiement du système d'information (SI) patient Orbis à l'ensemble de ses établissements d'ici 2020.

Le logiciel Orbis se compose de 22 modules de gestion clinique et administrative (dossier médical, dossier de soins, dossier social, etc.) et vise à "coordonner" la prise en charge du patient et à "faciliter un partage de son dossier entre tous les acteurs médicaux et de soins impliqués", explique l'AP-HP dans un communiqué.

Après un premier marché passé avec Agfa Healthcare sur la période 2008-15, le nouveau contrat signé le 21 mars porte sur quatre ans (2016-20) et prévoit la généralisation du SI patient à l'ensemble des 39 hôpitaux de l'AP-HP.

Le déploiement d'Orbis a débuté en 2011 dans trois sites pilotes (Ambroise-Paré, Bicêtre et Tenon) avant d'être progressivement étendu à d'autres établissements, rappelle-t-on.

Sur les sites d'Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine) et de l'hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne), "plus de 90% des départements cliniques utilisent à présent Orbis et ses modules complémentaires", a indiqué lundi Agfa Healthcare dans un communiqué de presse relayant la signature du nouveau contrat avec l'AP-HP.

A l'hôpital Tenon (Paris), le logiciel est utilisé "par plus de 70% des départements", a ajouté la société.

"Le déploiement se poursuit et l'installation du logiciel commence début avril 2016 dans les cinq derniers groupes hospitaliers à ce jour non équipés", a précisé l'AP-HP, prévoyant que "fin 2017, chaque patient pris en charge dans un hôpital de l'AP-HP possèdera un identifiant unique".

Le marché signé avec Agfa Healthcare prévoit aussi d'"améliorer la qualité du service fournie par Orbis à ses utilisateurs, avec des engagements à 24 mois de la part de l'éditeur".

Une nouvelle version d'Orbis, "plus accessible et intuitive et offrant des services de mobilité sur tablette et smartphone" est également prévue pour être déployée "dans le cadre du nouveau contrat".

Sur la période 2008-19, les investissements réalisés sur le projet Orbis s'élèvent à 130 millions d'euros courants.

Solution unique confirmée

En signant ce nouveau contrat avec Agfa Healthcare, l'AP-HP a expliqué "confirmer" le choix d'Orbis comme "solution unique à terme", en rappelant que la mise en place du dossier patient unique et partagé est une "priorité".

Après un projet inabouti avec le consortium Thalès-Medasys, l'AP-HP a acquis en octobre 2008 le progiciel Orbis.

Le premier contrat alors signé avec Agfa Healthcare prévoyait la mise en oeuvre de la solution sur l'ensemble de l'AP-HP, pour un montant maximum de 94,9 millions d'euros. Le projet a démarré de manière opérationnelle en 2008 et aurait dû s'achever fin 2013.

En 2012, l'AP-HP a dû défendre le SI patient Orbis en réaction à un article du quotidien Le Parisien qui dénonçait des retards dans son déploiement, des surcoûts importants et des problèmes de prises de rendez-vous.

Une mission d'appui confiée en 2014 à Philippe Castets, alors directeur du système d'information et de l'information des Hospices civils de Lyon (HCL), a ensuite conduit à revoir le calendrier de déploiement des modules du logiciel dans six groupements hospitaliers franciliens et semé le doute sur sa potentielle généralisation à l'ensemble de l'AP-HP.

Faisant suite à cette mission d'appui, un audit a été mené à la fin de l'année 2015 par la direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat (Disic) et a pointé un "dérapage temporel" et une qualité de service "pas au rendez-vous".

Suite à ces constats, les auteurs de l'audit ont formulé quatre grandes recommandations, reprises dans un plan d'action à court terme présenté à la commission médicale d'établissement de l'AP-HP et prévoyant notamment d'"assurer une disponibilité totale et une stabilité sans faille facilitant l'usage opérationnel d'Orbis", d'"améliorer le temps de réponse en modifiant les requêtes qui accèdent aux données", et de mettre en place, "à compter de février 2016", un support 24h/24 et 7j/7.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda