Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

L'hôpital de Redon sera bien reconstruit

La piste d'une reconstruction du centre hospitalier (CH) de Redon a été validée par le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) Bretagne, lors d'une rencontre avec les élus locaux le 10 janvier et a été confirmée par Patrick Besson, directeur de l'hôpital, lors des vœux de l'établissement le 14 janvier.

La reconstruction de l'hôpital était demandée par les élus locaux dont Pascal Duchêne, maire de Redon et président du conseil de surveillance, et Jean-François Mary, président de Redon Agglo et en 2019, un comité de soutien et les salariés ont multiplié les initiatives pour défendre le projet.

Construit en 1971 et mis en service en 1974, le bâtiment principal est vétuste comme le signalait déjà le CH dans son projet d'établissement 2015-2020. En 2018, le taux de vétusté des bâtiments était de 69,6% et celui des équipements de 83,4% selon Hospidiag.

Le DG de l'ARS Bretagne, Stéphane Mulliez a participé à une réunion le 10 janvier. "A la suite d’un audit bâtimentaire", "l’ARS Bretagne privilégie la piste d’une reconstruction du CH de Redon, moins onéreuse que sa réhabilitation", a indiqué le 14 janvier l'agence sollicitée par APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TecHopital).

"Toutefois, à ce stade, les contours précis du projet restent à définir, ainsi que le plan de financement. Des études vont être lancées. L’établissement et l’ARS Bretagne feront un point d’étape d’ici la fin du premier semestre 2020", ajoute-t-on de même source.

Le budget pour la construction de ce nouvel hôpital est estimé à 30 M€ HT. "Le plan de financement doit être défini cette année en lien avec l'ARS", a expliqué à TecHopial Patrick Besson. "Mais cette estimation peut aboutir à une somme proche de 50 M€ TDC" (toutes dépenses confondues), c'est-à-dire si on comprend "toutes les prestations intellectuelles en amont et autour des travaux ainsi que les taxes".

La surface du nouveau bâtiment est estimée à 12.500 m². Quant à son lieu d'implantation, "à ce stade il n'a pas été choisi". "Les collectivités territoriales sont des partenaires importants sur ce point", a fait remarquer le directeur.

Il a également évoqué la question de l'implantation d'un IRM. "Nous avons une autorisation d'implantation d'un IRM. Mais les travaux ont pris du retard pour diverses raisons. Ils doivent néanmoins se dérouler cette année" a-t-il conclu.

sl-gdl/ab

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda