Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://youtu.be/_YvTAMp-iU8

L'ingénieur biomédical

IRM en marche
IRM en marche

PARIS, 7 mars 2018 (TecHopital) - Chaque mercredi et pendant plusieurs semaines, TecHopital publie une fiche métier dans le cadre d'un dossier portant sur les ingénieurs hospitaliers. Cette semaine nous vous présentons le métier d’ingénieur biomédical.

Ils sont environ 500 en France à travailler au sein des hôpitaux pour assurer le fonctionnement des machines biomédicales. De l’acquisition des machines jusqu'à leur fin de cycle de vie en passant par leur maintenance, l’ingénieur biomédical s’assure du respect des normes et de la sécurité.

Il dirige une équipe de techniciens et est en contact avec plusieurs corps de métier. "Très fréquemment, les ingénieurs biomédicaux travaillent avec les ingénieurs travaux. On a très souvent des opérations qui associent ces deux corps de métier. Lorsqu’on installe un nouvel équipement (scanner, IRM,...), ce sont des projets qui sont partagés entre ingénieurs biomédicaux et ingénieurs travaux. Et, de plus en plus, avec l’évolution technologique, nous avons des conduites de projet réalisées en collaboration avec les ingénieurs informatiques", explique Marc Pommier, président de l’Association française des ingénieurs biomédicaux (Afib).

L'ingénieur biomédical s’occupe aussi bien du petit matériel (seringues électriques) que des gros dispositifs médicaux et des machines utilisées en réanimation et en bloc opératoire. Le bon fonctionnement des machines est important pour assurer un diagnostic fiable.

En plus d’assurer le fonctionnement et la maintenance des machines, il se tient informé des évolutions technologiques, du développement de nouvelles machines et de l’évolution des normes. Son expertise est essentielle au moment de l’achat d’un nouvel équipement biomédical.

Avec la mise en place de la nouvelle gouvernance liée aux groupements hospitaliers de territoires (GHT), le rôle de l’ingénieur biomédical va évoluer et l’Afib mène une réflexion sur cette évolution. "Nous participons à des groupes de travail sur la nouvelle gouvernance liée à la mise en place des GHT, notamment concernant la position de l’ingénieur biomédical. En lien aussi avec la direction générale de l'offre de soin (DGOS), nous travaillons à la création d’emplois fonctionnels", témoigne Marc Pommier.

Statut, salaire et formations

La majorité des ingénieurs biomédicaux sont titulaires de la fonction publique hospitalière (FPH). Leur salaire dépend donc de la grille indiciaire de la fonction publique. Le salaire brut se situe à environ 2.600 euros en début de carrière et 5.800 euros en fin de carrière. En fonction de ses notations, il obtient aussi des primes, qui peuvent atteindre 45% du salaire en fin de carrière (pour plus de détails sur les grilles indiciaires, voir la fiche sur les ingénieurs en bâtiment).

Concernant la formation, il y en a de base en génie biologique dans les écoles d’ingénieurs (par exemple Polytech Marseille, Insa Toulouse, université de technologies de Compiègne (UTC), Polytech Nice-Sophia, Istia Angers). Il existe aussi des masters en ingénierie biomédicale qui permettent de se spécialiser (université Nice-Sophia Antipolis, université Paris Descartes, etc.). L’Ecole de hautes études en santé publique (EHESP) propose aussi un master spécialisé en équipements biomédicaux, en partenariat avec l’UTC.

Leur diplôme en main, les étudiants doivent ensuite passer le concours d’accès à la fonction publique hospitalière. Pour les techniciens, des passerelles internes existent aussi avec la validation des acquis et le concours interne.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://new.abb.com/buildings/fr/buildingspace/etablissements-de-sante

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions