Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

"L'ingénieur en organisation est un facilitateur pour la mise en place de la fonction achat mutualisée" (Sarah Pellegri, Aniorh)

Crédit : Sarah Pellegri
Crédit : Sarah Pellegri

PARIS, 26 février 2019 (TecHopital) - L'ingénieur en organisation joue un rôle de facilitateur pour la mise en place de la fonction achat mutualisée au sein des GHT, a expliqué à TecHopital le 18 février Sarah Pellegri, secrétaire de l'Aniorh et ingénieur en organisation au groupement hospitalier universitaire (GHU) Paris psychiatrie & neurosciences.

Sarah Pellegri, secrétaire de l'Association nationale de l'ingénierie en organisation hospitalière (Aniorh), a travaillé comme cheffe de projet au Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) sur la mise en place de la fonction achat commune des groupements hospitaliers de territoire (GHT). Elle a également été cheffe de projet GHT au sein du GHT Hauts-de-Seine.

TecHopital: Quel rôle joue l'ingénieur en organisation dans la mutualisation de la fonction achat au sein des GHT?

Sarah Pellegri: Depuis le 1er janvier 2018, la loi impose aux établissements d’un même GHT de disposer d’une fonction achat commune. C’est un changement majeur. Ceci nécessite une coordination, tant dans la définition du besoin en amont de l’acte d’achat que dans l’accompagnement de la mise en place des marchés. L'ingénieur en organisation peut accompagner cette transformation de diverses manières. Ainsi, il définit, en lien avec les experts techniques, les outils ad hoc, dans un rôle d’appui méthodologique.
Par exemple, il peut construire et mettre en œuvre une démarche de diagnostic de la fonction achat et approvisionnement, pour mettre à plat l’organisation existante au sein d’un GHT avant la mutualisation. Sur cette base, il propose des scénarios d’organisation cible, et les organigrammes ou fiches de postes afférents.
Autre exemple, il peut jouer le rôle de facilitateur, en animant des groupes de travail et en apportant une certaine neutralité par rapport au passé de chaque acheteur. Il a un rôle de facilitateur pour une bonne représentativité de chaque établissement, qu'il soit support ou partie, et permet d'éviter les écueils d'une logique centralisatrice.

TecHopital: Quelle est la spécificité du travail avec les acheteurs ?

Sarah Pellegri: Nous avons en commun la transversalité, ayant comme eux l'habitude de travailler avec des médecins, des soignants, des juristes, des ingénieurs. La gestion de projets, l'animation, la conduite du changement sont des notions communes à nos deux métiers. En revanche, l'ingénieur en organisation a l'habitude de formaliser les choses, là où l'acheteur est plus sur un fonctionnement "d'habitude".
Or, avec l'avènement de la fonction achat commune du GHT, la formalisation est nécessaire. Pour accompagner les transformations des organisations, l’ingénieur en organisation peut accompagner la formalisation des processus. Par exemple, il ou elle organise des groupes de travail au sein de la fonction achat commune, pour définir des procédures communes, le rôle et les responsabilités de chacun dans ce cadre, faire le lien avec la gouvernance du GHT et ainsi faciliter l’adoption de ces nouvelles organisations. C'est un rôle de facilitateur et d’accompagnement du changement.
Il s'agit également pour l'ingénieur en organisation d'accompagner la transformation des pratiques et d'influer sur les choix d’équipements ou d’achats communs, par exemple le choix d’un outil commun de gestion des blocs opératoires.

TecHopital: Plus largement, quel est l’impact des GHT sur les ingénieurs en organisation?

Sarah Pellegri: Les GHT ont la masse critique pour se payer un ingénieur en organisation là où un établissement seul ne pouvait pas forcément. Ils ont également un besoin d’accompagnement fort, dans un contexte d’évolutions obligatoires et de transversalité accrue. Il y a donc une opportunité pour les GHT d'internaliser cette fonction de conseil.
Ainsi, les ingénieurs en organisation contribuent à la structuration des parcours patients entre les établissements d’un GHT voire d’un territoire, et à la mise en place opérationnelle de ceux-ci.
Ils accompagnent également la réorganisation progressive des fonctions support mutualisées, qu’elles le soient de par l’obligation de la loi, ou du fait d’opportunités locales au sein du GHT.
Ils offrent, enfin, un accompagnement méthodologique et opérationnel aux projets d’envergure, qu’ils soient pluriprofessionnels ou multisites.

TecHopital: Quel est l'impact de cette mutualisation sur les autres ingénieurs ?

Sarah Pellegri: Les ingénieurs biomédicaux, les ingénieurs travaux, les ingénieurs en système d'information sont des prescripteurs d’achat. Ils sont donc directement impactés par la mutualisation de la fonction achat. Ils doivent, en effet, faire des choix techniques communs. Là où les ingénieurs de chaque établissement avaient jusqu'à présent un rôle d'expertise, ils doivent dorénavant travailler en réseau et harmoniser les pratiques. Ceci peut leur permettre de mutualiser des compétences rares au sein du GHT. Par exemple, un choix d’équipement commun permet de réaliser la maintenance en commun, éventuellement en l’internalisant.
Avec la mise en place des GHT, l'ingénieur devra se repositionner. Du fait de la nécessité de servir plusieurs établissements, il devra aller vers un rôle de gestion de projet et de coordination, ainsi que d’expression de besoin, plutôt que d’expertise pure.

gdl/nc

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions