TecHopital.com

 

L'innovation architecturale au cœur de la reconstruction du CHS Novillars (Doubs)

Crédit: CHS Novillars
Crédit: CHS Novillars

PARIS, 30 novembre 2020 (TecHopital) - Associer la qualité et la sécurité des soins, anticiper les changements de paradigme sur l’isolement et la contention et intégrer des espaces d’apaisement sont au cœur du projet de reconstruction du CHS Novillars, ont expliqué les intervenants de la visioconférence "Architecture et psychiatrie" organisée mi-novembre par la conférence nationale des présidents de commission médicale d'établissement (CME) de centre hospitalier spécialisé (CHS).

Lors de cette visioconférence, les représentants de l’Union des architectes francophones pour la santé (UAFS) ont indiqué en première partie que les programmes en psychiatrie étaient très inégaux et qu'il existait un manque de concertation entre les concepteurs et les équipes soignantes. En psychiatrie, "le spatial est l'outil majeur des projets car il n'y a pas de plateau technique comme dans les hôpitaux" non spécialisés, a fait remarquer Michel Beauvais, architecte du cabinet MBA.

"Notre travail est d'écouter les médecins, les cadres de santé, etc. En effet, en psychiatrie les cadres de santé nous apportent une perception très fine des besoins quotidiens", a précisé l'architecte, qui n'exprime qu'un seul regret, celui qu'il n'y ait "pas assez de concertation".

"La programmation au-delà du fait d'être obligatoire, est essentielle", a souligné Bruno Laudat, architecte à l'agence AA Group. Très souvent, "on nous fournit des documents qui se référèrent plus à de l'architecture hospitalière qu'à de la psychiatrie". Or, "les architectes ont besoin de connaître la philosophie du projet médical" avant la conception. "L'autre difficulté, c'est d'

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda