Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

L'unité de soins palliatifs de Bretonneau (AP-HP) compte parmi les 131 unités labellisées "hospitalité"

Vignes de l'hôpital Bretonneau / Crédit : AP-HP
Vignes de l'hôpital Bretonneau / Crédit : AP-HP

(Par Sophie EUSTACHE)

PARIS, 31 juillet 2018 (TecHopital) - L'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a accordé, depuis 2017, son label Hospitalité à 13% de ses unités fonctionnelles, récompensant la qualité de l'accueil, de la relation au patient et des services proposés, a appris TecHopital lors d’un reportage à l’unité de soins palliatifs (USP) de l’hôpital Bretonneau lundi 23 juillet.

Fin 2017, l’unité de soins palliatifs de l'hôpital Bretonneau (Paris, XVIIIe arrondissement), dirigée par le Dr Virginie Fossey-Diaz, a aussi reçu la labellisation. TecHopital a pu la visiter lundi 23 juillet.

"Quand nous nous sommes engagés dans la labellisation, nous avions plus de 90% des critères [par rapport au questionnaire "qualité"], concernant notamment l’accueil du patient, la restauration, le confort. Il ne s’agit pas seulement du soin, mais aussi de tout ce que nous avons mis en place autour pour rendre le temps de l’hospitalisation agréable. Plus de 80% des patients décèdent ici. Nous voulions faire un lieu agréable pour les patients en fin de vie et leurs proches", a expliqué le Dr Fossey-Diaz.

L’USP compte 20 lits, en chambre individuelle. Quinze aides-soignantes et quinze infirmiers y travaillent, ainsi qu’un cadre paramédical.

Pour rendre le quotidien des patients plus agréable, l’unité organise un certain nombre d’activités. L’idée est de travailler sur les sens: olfactif (avec la cave à vin), visuel (l’unité a été refaite à neuf), toucher (les patients peuvent être en contact avec des animaux), auditif (avec la musique).

Concernant la musique, le Dr Fossey-Diaz a expliqué qu’"une musicothérapeute vient une fois par semaine, et passe de chambre en chambre avec des petits instruments de musique pour solliciter les patients. Nous avons aussi eu un cycle de concerts, ce sont des jeunes du conservatoire qui venaient jouer."

Dans le service, un piano a été installé. Comme dans les gares, il est accessible à tous. Grâce à des dons de la Ligue contre le cancer, des bornes musicales et des tablettes numériques, qui diffusent des images et de la musique pendant les soins, ont été installées dans les chambres.

Pour permettre aux patients de s’évader un instant, un cycle animé par des clownettes de l’association Nez Toile a aussi été organisé. La prestation coûte 13.000 euros. "Nous devons monter des dossiers pour obtenir des financements", a précisé la cheffe de service.

Stimuler le goût et le toucher

La direction a financé une cave à vin, que la cheffe de service et quelques soignants se chargent de remplir, environ tous les six mois.

"Nous avons présenté notre projet à des vignerons lors d'un salon et nous avons ramené une vingtaine de bouteilles. Elles ont été terminées au bout de six mois. Nous nous sommes donc tournés vers les cavistes du quartier. Comme nous avons des vignes à Bretonneau et que le viticulteur vient de changer de cave, il nous a donné toutes ses bouteilles. A la fin de l’année, nous devrons retourner aux salons des vignerons", poursuit le Dr Fossey-Diaz.

Quelques soignants ont été formés à l’oenologie, pour proposer un verre au moment des repas ou du goûter. Les patients qui ne peuvent pas boire peuvent aussi faire des soins de bouches avec du champagne, du vin ou de la bière, pour en avoir le goût.

L’unité de soins bénéficie aussi de repas et de terrasses thérapeutiques. Sur une des terrasses, des fleurs, des arbustes et des plantes aromatiques ont été plantés. C’est là qu’a eu lieu le dernier repas thérapeutique, où patients, soignants et proches se réunissent autour d’un repas préparé par une infirmière. "Elle cuisine une fois par mois, avec l’aide de patients qui sont en capacité de cuisiner. Et quand il fait beau, tout le monde se retrouve ici pour manger ensemble."

Grâce aux 4.000 euros obtenus en mai par l’USP lors des Trophées patients de l'AP-HP, la terrasse va être équipée d’un nouveau mobilier et de jardinières.

Pour apaiser et stimuler les patients, mais aussi leurs proches, des animaux sont amenés dans le service.

"Nous avons eu pendant un moment un chien, qui appartient à une aide-soignante, qui faisait sa vie dans l’unité et allait dans les chambres des patients. La psychologue vient aussi avec son chat. Certaines familles cherchent le chat dès qu’elles arrivent dans l’unité. Il y a même des consultations faites avec le chat, qui a un effet apaisant", observe la cheffe de service.

Le label Hospitalité a été déposé à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) par l’AP-HP. Il intéresse déjà plusieurs établissements, notamment les CHU de Lille, Nantes, Rouen, Lyon, Reims et Toulouse.

Une démarche qualité initiée en 2016 à l’AP-HP

Dans un communiqué diffusé vendredi 27 juillet, l’AP-HP a rappelé que le label Hospitalité s'inscrit dans la démarche "qualité-hospitalité" initiée par l'AP-HP en 2016.

Il est attribué pour quatre ans aux services volontaires dès lors que ceux-ci réunissent des critères définis sur sept champs complémentaires: l'accueil ou la qualité de la relation, les activités (culture, détente et bien-être), la propreté, l'environnement et le confort, le linge, la restauration et les prestations de service.

Il est nécessaire, pour obtenir le label, de dépasser 80% des objectifs fixés au sein du référentiel.

Les 12 groupements hospitaliers qui forment l’AP-HP sont impliqués dans le label Hospitalité, dont 29 sites hospitaliers (74% des hôpitaux).

A fin juillet, le CHU francilien comptait 131 unités et services labellisés. Parmi eux, on peut citer le service de néphrologie pédiatrique de l’hôpital Necker-Enfants malades ou celui de médecine physique et réadaptation de l’hôpital Corentin-Celton.

"Pour l'obtenir, nous avons modifié nos outils et nous avons également retravaillé sur la manière dont nous répondons au téléphone. Cela met en évidence des points positifs (accueil souriant, personnel disponible…) que l'équipe réalise toute l'année, et permet donc de valoriser le travail des soignants. La mobilisation de tous pour obtenir le label a été une bonne expérience, qui a impulsé une nouvelle dynamique", témoigne Sandrine Jannez, cadre de santé "consultation médecine physique et réadaptation" à l'hôpital Corentin-Celton (Issy-les-Moulineaux, Hauts-de-Seine), citée dans le communiqué.

Labellisation Hospitalité: les chiffres-clés
  • Cible: 1.000 unités fonctionnelles
  • 12 GH participants (100%)
  • 29 sites hospitaliers impliqués dans la démarche (74%)
  • 350 autodiagnostics réalisés (35%)
  • 131 unités ou services labellisés (13%)
  • 520 personnes se sont appropriés la démarche pour autodiagnostic
  • 65 visiteurs Hospitalité pour les visites de labellisation
    • 39 représentants d’usagers et bénévoles d’associations impliqués
    • 18 professionnels de l'AP-HP
    • 8 membres des directions du siège

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions