Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

L'unité mobile de crise coordonnée par le CHU de Toulouse est envoyée en Espagne

L'unité mobile polyvalente Europe Occitanie (Umpeo) gérée par le centre de réponse à la catastrophe (CRC) du CHU de Toulouse va circuler à partir de jeudi dans la région de Navarre en Espagne pour la vaccination en population, a indiqué le 14 janvier à APMnews/TecHopital le Pr Vincent Bounes, chef du Samu 31.

L'Umpeo est un projet européen coordonné par le CHU de Toulouse grâce à l’obtention d'un financement du Fonds européen de développement régional (Feder), dans le cadre du programme de proximité pour la frontière franco-espagnole 2014-2020 (Poctefa). A ce titre, l'unité a vocation à se déplacer dans les pays et régions pyrénéennes partenaires du projet.

Cette unité mobile multi-usages pour la gestion des crises avait été installée de novembre à fin décembre 2020 dans la cour du centre hospitalier (CH) de la Côte basque à Bayonne pour la prise en charge des patients non Covid-19 en post-urgences, afin de préserver un circuit Covid à l'intérieur des locaux de l'établissement, a précisé le 14 janvier Vincent Bounes.

Elle est installée depuis le même jour à Pampelune, outre-Pyrénées pour la vaccination contre le Covid-19 en population, avant de partir pour une tournée en Navarre qui doit durer jusqu'à la mi-février. Elle est gérée sur place par l'équivalent espagnol du Samu de la région. Elle reviendra autour du 20 février à Toulouse.

L'intérêt de cette unité pour la vaccination est d'éviter d'avoir à installer à chaque fois un centre dans des locaux et équipements souvent non adaptés (salles des fêtes, locaux municipaux, etc.) qui présentent "une lourdeur de mise en place", a-t-il continué.

Tandis que l'unité mobile permet de stocker les vaccins dans de bonnes conditions (autonome en électricité et dispose d'un frigo permettant de converser les doses pendant 5 jours) et d'installer ce type d'équipement dans des "zones rurales où il n'y a pas de possibilités de monter un centre en dur".

L'unité a été améliorée depuis son passage à Bayonne avec l'installation d'une "antenne parabolique à couverture européenne" pour la liaison wifi, satellitaire et téléphonique. Et d'ici quelques jours, elle disposera en outre d'un "drone filaire" relié à l'unité qui va permettre de voir jusqu'à 4 kilomètres de distance", a-t-il poursuivi.

Ce drone est utile en cas d'installation de l'unité à proximité d'une catastrophe, en permettant par exemple d'obtenir des informations sur l'état des victimes après un accident, pour la reconnaissance de feu ou encore sur le nombre de patients qui arrivent, a expliqué Vincent Bounes.

jyp/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda