Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

La cuisine du CHD Georges Daumézon (Loiret) passe en liaison froide

Crédit: Fotolia/WavebreakMediaMicro
Crédit: Fotolia/WavebreakMediaMicro

La dernière rénovation des cuisines au centre hospitalier départemental (CHD) Georges Daumézon (Loiret) datait de 1991. A l'issue de neuf mois de travaux très attendus, elles doivent prochainement reprendre du service. Avec un changement de taille: l'unité de production fonctionnera dorénavant en liaison froide.

Les premiers repas de la nouvelle unité de production centrale doivent être distribués mardi 19 avril. En amont, ses 1.080 mètres carrés de locaux ont été totalement rénovés, les circuits de production refondus, et du matériel neuf acheté à hauteur de 520.000 euros.

Thierry Agneesens, chef de l'unité de production centrale, a expliqué à TecHopital que des travaux s'imposaient car plusieurs non-conformités avec les normes en vigueur de sécurité alimentaire s'étaient accumulées au fil des années. "Nous avons tenu compte des recommandations des services vétérinaires pour réorganiser les locaux", a relaté le responsable.

Le principal progrès, a-t-il expliqué, est que les repas (316.000 en 2015) ne seront plus transmis chauds aux structures destinataires après leur préparation.

Ils seront désormais fabriqués "deux à trois jours à l'avance", conservés dans les locaux du CHD, puis envoyés vers les 21 structures destinataires le jour venu. L'achat de 30 chariots équipés permettra à ces structures de les réchauffer sur place avant de les distribuer aux patients.

Côté cuisine, l'établissement a fait l'acquisition de fours mixtes, qui permettent des cuissons autant en vapeur qu'en chaleur sèche. Ils sont aussi plus performants en termes de traçabilité (courbe de température, etc.). Un atout qui permettra aux agents travaillant en cuisine de programmer des cuissons pendant la nuit, a signalé Thierry Agneesens.

La cuisine s'est aussi équipée en sauteuses de marque Frima, plus précises dans la cuisson, et en cellules de refroidissement. Celles-ci sont notamment destinées à stocker en surgélation les produits (des pâtisseries, par exemple) que le personnel aurait préparé pour anticipation d'un départ en congé.

Une marmite à agitateur dispensera les agents de remuer manuellement des préparations comme le gâteau de riz, a indiqué Thierry Agneesens. Pour la vaisselle enfin, l'unité de production dispose dorénavant d'un "tunnel de lavage" long de six mètres.

La rénovation bénéficiera aussi aux agents, a souligné Jean-Yves Boisson, directeur général de l'établissement. Ce dernier a expliqué qu'en plus de réduire la pénibilité de certaines tâches, la réorganisation des cuisines avait permis d'éviter que les produits ne doivent circuler sur deux niveaux différents. L'amplitude horaire des agents a aussi été réduite, passant de 5h30-18h à 7h-17h.

Outre les 520.000 euros de matériel, le CH a investi 660.000 euros dans les travaux de rénovation, qui se sont étalés de juillet 2015 à mars 2016. L'activité a été déplacée dans des bâtiments modulaires le temps de la rénovation.

Aujourd'hui les agents appréhendent locaux et matériel neuf avec un agent de formation, qui leur apportera une aide opérationnelle pour la première semaine de fonctionnement. En septembre devrait arriver, de façon permanente cette fois, une diététicienne qui collaborera notamment avec les équipes en cuisine.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda