Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

La gestion des évènements indésirables graves au menu de l'atelier de la SoFGRES du 4 juillet

Crédit: iStock/bernie_photo
Crédit: iStock/bernie_photo

PARIS, 3 juillet 2019 (TecHopital) - La Société française de gestion des risques en établissement de santé (SoFGRES) organise le 4 juillet à Lyon un atelier sur la gestion des évènements indésirables graves associés aux soins (EIGS), afin de mobiliser les différents acteurs sur les enjeux de la sécurisation des soins et de la culture positive de l'erreur et de produire des recommandations pertinentes, a indiqué Gilbert Mounier, président de la SoFGRES, interrogé par TecHopital.

"L'enjeu est de comprendre que l'erreur n'est pas une faute. Si le zéro erreur n'existe pas, la faute doit être proscrite et remplacée par le mot erreur", a expliqué le 1er juillet le président de la SoFGRES à TecHopital.

La SoFGRES, qui est une société savante comprenant 80 adhérents et un réseau de diffusion de 1.680 professionnels, organise cette année son quatrième atelier depuis 2011. Elle a pour but de développer et promouvoir les connaissances et les savoir-faire nécessaires à la gestion des risques en établissements de santé. Elle souhaite également "accompagner le patient dans sa prise en charge".

"La loi relative à la déclaration des évènements indésirables est à la fois très récente (les décrets d'application ont été publiés en 2017 et 2018) mais aussi très complexe dans sa mise en œuvre, car déclarer un évènement indésirable grave est complexe", a précisé Gilbert Mounier.

"Ce sont toujours des situations très sensibles pour des établissements. Et aussi pour une agence régionale de santé (ARS) car il n'est pas toujours aisé d'analyser sereinement un évènement grave", a-t-il complété. "La loi précise d'ailleurs de réaliser cette analyse dans les meilleurs délais", c'est-à-dire dans les 3 mois pour le volet 2. "La difficulté est donc de trouver le temps nécessaire pour analyser correctement l'erreur ou l'évènement indésirable."

Il convient également de réfléchir sur le "juste soin" et s'interroger sur la démarche qualité au sein des organisations. "Il faut travailler pour le patient en considérant que c'est la sécurité des patients qui prime."

La SoFGRES est membre de la Fédération française des associations en qualité sécurité en santé (Faqss) qui regroupe 3 associations et "dont l'objectif est de peser dans le débat institutionnel, se faire connaître et reconnaître". Cette fédération tient chaque année en octobre, depuis 6 ans, son congrès.

"Une erreur n'est pas individuelle, elle est la conséquence d'un système"

La SoFGRES défend l'idée de la culture positive de l'erreur pour "apprendre de nos erreurs, être ferme tout en étant respectueux des soignants", car "une erreur n'est pas individuelle, elle est la conséquence d'un système".

Pour "apprendre de ses erreurs", l'atelier sera donc divisé en deux grandes parties. Une première plus générale abordera : la question du "faut-il déclarer ou pas un évènement indésirable et quelles en sont les responsabilités ?"; comment promouvoir le signalement des évènements indésirables graves avec un retour d'expérience de la région Nouvelle-Aquitaine ; mais aussi les points de vue de la Haute autorité de santé (HAS) et des structures régionales d'appui (SRA). Puis une présentation des actions du CHR de Metz sera faite.

La seconde partie sera plus "pratico-pratique" avec des ateliers de formation à la méthode Alarm (acronyme de "Association of litigation and risk management") ou encore sur les modalités de signalement d'évènements indésirables (volet 1 et 2).

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions