Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

La nouvelle blanchisserie du CH d'Agen-Nérac ouvrira en janvier 2020

Crédit : Geneviève De Lacour/TecHopital
Crédit : Geneviève De Lacour/TecHopital

(Par Geneviève DE LACOUR, aux journées de l'URBH)

SAINT-ÉTIENNE (Loire), 15 octobre 2019 (TecHopital) - La nouvelle blanchisserie du groupement de coopération sanitaire (GCS) service interhospitalier (SIH) 47 débutera sa production en "tout-séché" le 6 janvier 2020, a indiqué Didier Lafage, directeur de l'hôpital d'Agen-Nérac, lors des dernières journées de l'Union des responsables de blanchisserie hospitalière (URBH).

"L'actuelle blanchisserie date de 1984. Elle a été agrandie en 2002 mais est complètement à bout de souffle", a fait remarquer le directeur du CH d'Agen-Nérac, lors des 35es journées de l'URBH organisées du 9 au 11 octobre à Saint-Etienne.

"Le coût total de cette nouvelle blanchisserie, qui emploiera un process en tout-séché est de 14,5 millions d'euros", a complété Didier Lafage qui est aussi l'administrateur du GCS. Le tout-séché a pour avantage de diminuer les manutentions en évitant notamment le repassage.

Pour remplacer cette blanchisserie vieillissante, un premier projet a été élaboré en 2015. "Il s'agissait d'une blanchisserie classique pour un budget de 22 millions d'euros. Le coût de revient du traitement était alors estimé à 1,74 € du kg de linge (hors transport), soit une augmentation de 25% par rapport au prix de revient de l'époque. Ce projet ne correspondait pas du tout à notre objectif. Il était hors de question de rajouter un centime d'euro sur le coût de traitement du linge", a souligné le directeur. Or, il "faisait totalement dériver le prix de revient", a-t-il insisté. De plus, la surface au sol prévue était beaucoup trop grande et le nombre de salariés en production également trop important. C'est pourquoi il a été abandonné.

"Il a donc fallu trouver un projet alternatif qui soit beaucoup plus resserré dans ses mètres carrés et dans son cout". Ainsi, en passant d'une surface de 4.250 m² à 3.300 m², "ce nouveau projet a fait gagner plus du tiers du coût initial. Il permet d'accueillir de nouveaux clients et de baisser notre coût de revient et cela avec 1.000 m² en moins et une capacité de production supérieure".

Le projet qui a démarré en janvier 2019 permet le maintien du prix de revient actuel, soit 1,21 €/kg de linge et par jour.

Les objectifs du nouveau projet

Les objectifs du projet sont de construire un outil de production pouvant traiter 18 tonnes de linge par jour sur 10 heures (contre 12T/jour sur 7h dans le précédent projet), avec 3 tunnels de lavage.

Mais il vise également à mettre en place un process en tout-séché, simplifier le flux de la production, mettre en place le tri propre et le "lit facile" (avec l'arrivée des draps housse, des taies et draps jersey, des couettes), et installer la facturation à la pièce et à la pesée. Le projet comprend enfin la création d'un atelier indépendant de 300 m2 pour le linge des résidents, avec 2 laveuses et 3 séchoirs.

"La procédure a été un peu longue. Il s'agit d'un marché global de performance en "conception-construction- aménagement-exploitation-maintenance" (CCAEM). Les 4 offres ont été mises en compétition et la phase de dialogue a duré 4 mois", a détaillé Evelyne Thierry, cheffe de projet au GCS SIH47.

"Les études se sont déroulées en 3 mois à partir de la notification du marché. Le permis de construire a été délivré fin janvier 2019. Les travaux sont prévus pour durer 10 mois. Nous sommes totalement à l'heure côté planning", a-t-elle ajouté.

A noter que le financement a été assuré grâce à un emprunt auprès de la Caisse des dépôts et consignation (CDC) (7,25 millions d'euros) et de la Banque postale (7,25 millions), garanti par l'agglomération d'Agen et le conseil départemental.

Aujourd'hui, "toutes les machines sont installées dans la blanchisserie. Nous commençons les marches à blanc début décembre. L'ouverture est prévue pour le 6 janvier 2020. La première semaine, il est prévu de traiter 5 tonnes de linge, puis 10 T la semaine suivante pour atteindre les 15 T la troisième semaine. Les deux sites de production fonctionneront en parallèle pendant 15 jours avant la fermeture de l'ancienne blanchisserie prévue pour le 20 janvier 2020", a conclu la cheffe de projet.

Zoom sur le GCS
Le groupement de coopération sanitaire SIH47 est actuellement administré par le directeur de l'hôpital d'Agen-Nérac et regroupe 16 établissements du Lot-et-Garonne (dont le CH d'Agen-Nérac, l'hôpital de Marmande, l'hôpital de Villeneuve-sur-Lot ou l'hôpital psychiatrique de La Candélie ainsi que plusieurs Ehpad).
Il gère à la fois la blanchisserie mais aussi la logistique et enfin un secteur de la restauration du groupement hospitalier de territoire (GHT), dont le CH d'Agen-Nérac est l'établissement support. Le GHT comprend 7 établissements qui sont tous adhérents du GCS. Le tonnage actuel de la blanchisserie est de 12 tonnes par jour et le groupement emploie 59 ETP.

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.techopital.com/contact.php
Les offres
Agenda