Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

La nouvelle clinique du groupe Cap Santé ouvrira ses portes à Montpellier en août

Crédit: Benoit Wehrlé
Crédit: Benoit Wehrlé

(Par Sylvain LABAUNE à Montpellier)

MONTPELLIER, 8 juillet 2020 (TecHopital) - La nouvelle clinique Saint-Jean du groupe Cap Santé doit accueillir ses premiers patients fin août à Montpellier, en remplacement de l'ancien site en centre-ville, a-t-on appris le 30 juin lors d'une visite de l'établissement.

La clinique est située à Saint-Jean-de-Védas, une commune limitrophe de Montpellier. Son ouverture, initialement prévue en juin, a été décalée au jeudi 20 août en raison de l'épidémie de Covid-19.

Sa surface totale est de 34.000 m², divisée entre un bâtiment de chirurgie et de médecine de 26.000 m² et un pôle de consultations de 8.000 m², a pu constater APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TecHopital).

Crédit: Benoit Wehrlé

Le chantier a duré 30 mois, il a mobilisé en moyenne 225 personnes par jour pour un budget de près de 100 millions d'euros (86 M€ pour la clinique et 12,9 M€ pour le pôle de consultations).

Elle dispose de 251 lits et places dont 70 lits de médecine et soins palliatifs, 50 lits de chirurgie, une unité pédiatrique de 28 lits, 8 lits de réanimation et 8 lits de surveillance continue, et 54 places d'ambulatoire.

Toutefois, la clinique Saint-Jean ne dispose pas encore d'une autorisation pour la mise en service de ces lits de réanimation.

Une possibilité d'extension à 343 lits et places

Un service d'urgence de 845 m² avec une zone spécifique pour la pédiatrie a été aménagé, ainsi qu'un service d'imagerie de 960 m² et un bloc opératoire comprenant 24 salles (21 salles ISO 5 et 3 salles d'endoscopie ISO 7).

La stérilisation a été configurée pour prendre en charge "jusqu'à 450 patients par jour", a indiqué mardi le maître d'œuvre du projet, l'agence A+Architecture. Par ailleurs, "moins de 20% des chambres sont des chambres doubles".

Un parking visiteurs de 300 places a été construit pour accéder à la clinique et un autre de 140 places en sous-sol pour le personnel.

Le bâtiment de chirurgie et médecine a été conçu de façon "incurvée en forme de X" avec deux ailes de 4 étages. Deux aires d'accès ont été aménagées: "au sud, l'arrivée des urgences et le dépose-minute, au nord, la cour logistique à usage du personnel uniquement", a expliqué le maître d'œuvre.

Passerelle reliant la clinique au pôle de consultations (photo Sylvain Labaune)
Une passerelle en partie ouverte permet de relier la clinique au pôle de consultations. Ce bâtiment va regrouper une centaine de médecins sur 4 étages autour d'un atrium central à ciel ouvert, desservi par des coursives extérieures.

Le pôle de consultations comprendra une quarantaine de cabinets médicaux regroupés par spécialités dont des unités de laboratoire, ophtalmologie, cardiologie, pneumopathie, dermatologie, médecine du sport ou encore un centre d'obésité.

Atrium à l'intérieur du pôle de consultations (Photo Sylvain Labaune)
Une possibilité d'extension est prévue aux quatrièmes étages du bâtiment de chirurgie et médecine afin de monter à 343 lits et places, en cas de besoin dans les prochaines années. De même, Cap Santé se réserve la possibilité de construire une extension en bout de site pour y installer 6 salles de bloc supplémentaires.

"Le déménagement va durer 15 jours" (Lamine Gharbi)

La nouvelle clinique Saint-Jean va remplacer celle du même nom construite en 1956 dans le centre historique de Montpellier.

L'accès à l'ancienne clinique en centre-ville "était devenu difficile, obstrué par des bouchons et surtout un accès au parking vraiment saturé avec seulement 45 places réservées aux patients", a expliqué le 30 juin à APMnews Lamine Gharbi, président du groupe Cap Santé (et par ailleurs président de la Fédération de l'hospitalisation privée -FHP), lors de la visite.

Cette situation "n'était plus tenable". Avec la nouvelle clinique "nous allons disposer de près de 500 places de parking et surtout d'un bâtiment de [34.000 m²], contre 12.000 m² auparavant", a-t-il continué.

Ainsi, "nous passons à 250 lits avec une unité ambulatoire permettant d'avoir une fluidité de la prise en charge, à 26 blocs opératoires contre 15 avant avec une capacité de prise de charge de 300 patients par jour au bloc", a-t-il poursuivi.

Les médecins sont propriétaires du pôle de consultations, ce qui est "un gage de qualité et d'investissement dans le projet".

Le déménagement de l'ancienne clinique va se faire sur 15 jours en août avec "une double activité pendant une semaine". L'agence régionale de santé (ARS) Occitanie a délivré une "autorisation spéciale pour exploiter sur deux sites" pendant ce laps de temps, a rapporté Lamine Gharbi.

Du matériel neuf est installé dans la nouvelle clinique "donc on ne va récupérer que certains matériels médicaux performants, mais tout le matériel hôtelier est changé", a-t-il ajouté.

Le site de l'ancienne clinique Saint-Jean a été vendu à la société Bouygues pour y aménager 112 logements.

Pour Cap Santé, le projet représente "86 M€ financé par de la dette bancaire". "Nous sommes propriétaires des murs suivant un crédit-bail", a-t-il expliqué.

Hall central de la clinique Saint-Jean à Montpellier (photo Sylvain Labaune)
"Je tiens à rester propriétaire des murs et du fonds de commerce, en 'mode artisan', pour rester libre" dans les choix architecturaux. Ainsi, nous avons pu équiper la nouvelle clinique d'un "hall de 1.000 m² avec des plafonds à 17 mètres". En outre, "au lieu d'avoir du lino et du sol souple dans tous les locaux, nous avons installé du carrelage 120 × 120 brillant et des salles de bain en marbre".

"C'est la plus grosse opération du jeune groupe Cap Santé qui a 25 ans. Cette réalisation marque son histoire, c'est l'opération phare du groupe en complémentarité avec les autres établissements qui ont été rénovés depuis toutes ces années", a commenté Lamine Gharbi.

Cap Santé compte 18 établissements en Occitanie (15 dans l'Hérault, 2 dans l'Aude et 1 dans le Gard) dont 5 cliniques, un service d’hospitalisation à domicile (HAD), des établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR), des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), une crèche, ainsi que des sociétés d’ambulances et un service de télémédecine.

Le groupe emploie 1.400 salariés et travaille avec 300 médecins, compte 900 lits et places, pour un total de 120.000 patients pris en charge par an.

syl/nc/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda