Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

La nouvelle livraison de vaccins Moderna sera fléchée vers 8 nouvelles villes

Photo: Shutterstock/Rido
Photo: Shutterstock/Rido

PARIS, 28 janvier 2021 (TecHopital) - La "task force" interministérielle sur la vaccination a annoncé le 26 janvier lors d'un point presse sur le déploiement de la campagne vaccinale contre le Covid-19 une nouvelle livraison de vaccins Moderna en fin de semaine, qui sera fléchée vers 8 nouvelles villes parmi les 12 départements ciblés par la première livraison.

Laëtitia Buffet, qui pilote la task force sur la vaccination, a listé le 26 janvier 8 nouvelles villes qui s'apprêtent à recevoir à la fin de la semaine une nouvelle livraison de vaccins Moderna MRNA-1273. Il s'agit de: Valence et Privas en Auvergne-Rhône-Alpes, Vesoul, Nevers et Belfort en Bourgogne-Franche-Comté, Epinal dans le Grand Est, Marseille en Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), et Amiens dans les Hauts-de-France.

Sur les 1.093.000 vaccinés lundi soir, 256.000 résidents d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), 500.000 soignants, et un peu plus de 305.000 personnes de plus de 75 ans ont reçu une première injection.

"On constate une très forte adhésion à la vaccination chez les résidents d'Ehpad. Nous aurons fini les primo-injections dans les Ehpad en fin de semaine prochaine. Pour ceux qui ont été touchés par le virus, on a prévu un filet de sécurité. Ainsi, à la fin de la semaine prochaine, le ministère espère avoir vacciné 75% des résidents d'Ehpad."

Le ministère a pour objectif de réaliser cette semaine "130.000 primo-injections dans les Ehpad et 62.000 la semaine prochaine". L'intervalle entre les 2 injections restant de 21 jours, "nous voulons aller très vite pour la seconde injection. A partir du 8 février, il y aura beaucoup plus de secondes injections".

Cette semaine, l'accent a également été mis sur la publication des données en open data, pour une "transparence maximale". Ainsi, les données nationales et régionales relatives aux stocks et aux livraisons "sont maintenant disponibles". "Dans les prochains jours, les données départementales sur les stocks et les livraisons devraient également être disponibles puis celles des centres de vaccination en fin de semaine."

A partir de jeudi, a annoncé Laëtitia Buffet, les données statistiques sur les populations vaccinées, seront "beaucoup plus fines avec une répartition par âge et par sexe, grâce à une bascule vers 'SI Vaccin Covid', qui est notre système d'information de suivi de la vaccination".

Circuits logistiques et production des vaccins

En ce qui concerne la diversification des lieux de production du vaccin Pfizer, "un travail est en cours avec Sanofi qui devrait déboucher très rapidement", a indiqué le ministère.

Le directeur général de Sanofi, Paul Hudson, a en effet confirmé dans une interview au Figaro publiée le 26 jnavier en fin de journée que le groupe français allait participer au conditionnement du vaccin de Pfizer/BioNTech, avec l'objectif de pouvoir fournir "plus de 100 millions de doses" au marché européen d'ici la fin de l'année.

En ce qui concerne le vaccin Moderna, "il n'y a pas de retard enregistré par rapport à leurs engagements". Pour la livraison du vaccin Comirnaty* (Pfizer/BioNTech), "le retard sera complètement rattrapé dans deux semaines".

A noter que le retard le plus important est enregistré pour le vaccin d'AstraZeneca, AZD1222. Ainsi, 4,6 millions de doses sont attendues à fin mars, ce qui représente 29% de ce qui était attendu initialement. "Des discussions sont en cours avec AstraZeneca et nous espérons que les volumes pourront augmenter dès le mois de mars", a précisé le ministère.

Il a rappelé que les critères de répartition des doses de vaccins par région se fondent sur "la répartition de la population de plus de 75 ans combinée à la répartition des professionnels de santé de plus de 50 ans et atteints de comorbidité".

"A la fin de cette semaine, probablement à partir de vendredi, des plages de rendez-vous seront ouvertes pour les deux dernières semaines de février." Leur nombre est encore à définir "en raison des vaccinations Moderna qui restent à caler".

En ce qui concerne la vaccination des soignants, "le nombre de rendez-vous pris est extrêmement important pour les 4 prochaines semaines. Si certains départements ont enregistré de la surréservation, le nombre de rendez-vous reste néanmoins inférieur au nombre de doses disponibles. Nous avons donc décidé de reporter ces rendez-vous au lieu de les annuler".

Enfin, en ce qui concerne la prise de rendez-vous des personnes âgées, un appel a été fait pour que les centres de vaccination mettent en place des listes d'attente. "Nous mettons actuellement en place un numéro vert national pour ceux qui n'ont pas réussi à prendre rendez-vous", a précisé la task force.

5,56 doses obtenues en moyenne par flacon

Pfizer considérant que les flacons de son vaccin Comirnaty* contiennent six doses, et non cinq, la task force interministérielle a décidé de réaliser un sondage auprès de plus d'une centaine d'établissements de diverses tailles sur les difficultés à extraire cette 6e dose.

Les résultats de cette enquête montrent qu'une 6e dose a pu être extraite dans 86% des flacons utilisés. Le nombre moyen de doses obtenues par flacon est donc de 5,56 avec un écart type de +/-0,33. Et 61% des centres de vaccination ont réussi à obtenir 6 doses pour 100% des flacons, a détaillé Laëtitia Buffet.

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda