Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

La prime Covid de 1.500 ou 500 euros pour les soignants du privé sera versée "en totalité en juillet" (FHP)

Les personnels des établissements de santé privés toucheront une prime exceptionnelle Covid de 1.500 euros ou 500 euros au plus tard en juillet, a-t-on appris auprès de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) qui a donné d'autres détails sur les modalités de son attribution.

Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, avait apporté fin mai des détails sur le dispositif prévu pour le versement d'une prime exceptionnelle Covid concernant les personnels des établissements sanitaires des secteurs privés -lucratif et non lucratif.

Fabienne Seguenot, directrice des relations sociales à la FHP, a expliqué le 18 juin à APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TecHopital) que "la prime sera versée aux salariés en totalité en juillet, voire en juin pour les établissements de santé qui décident d’anticiper son versement". En effet, pour financer cette prime, les établissements bénéficieront d’une première dotation de 70% en juillet, puis de 30% à la rentrée.

Interrogé par APMnews lors d'une conférence de presse sur les propositions de la FHP dans le cadre du "Ségur de la santé", Lamine Gharbi a précisé que la prime Covid-19 serait cumulable avec la prime Macron.

Dans les 40 départements les plus touchés (les mêmes que pour les établissements publics, listés dans les décrets), l'ensemble des effectifs toucheront une prime de 1.500 €, a-t-il souligné.

Hors des départements les plus touchés, les soignants des établissements privés ayant au moins 15 patients en moyenne en avril seront concernés par la prime: cette moyenne est calculée en prenant en compte le nombre de patients accueillis chaque jeudi du mois. La dotation versée à ces établissements "sera calculée sur la base de 1.500 € par salarié pour 40% de leur effectif et 500 € par salarié pour 60% de leur effectif", a complété Fabienne Seguenot.

Dans un courrier de Lamine Gharbi aux adhérents de la FHP, daté du 5 juin, dont APMnews a eu copie, le président de l'organisation explique que le financement de la prime se fera "via le versement de crédits AC exceptionnels par arrêté via les ARS [agences régionales de santé] sur le même modèle que ce qui a été fait pour le secteur sanitaire public".

Il explique reproduire "mot pour mot" les modalités de financement de la prime Covid pour le secteur sanitaire privé à but lucratif et à but non lucratif, évoquées par "le directeur de cabinet" du ministre des solidarités et de la santé".

Dans le courrier, le président de la FHP ajoute qu'"il n'est pas prévu de publier un décret pour fixer des modalités supplémentaires sur l'octroi et les conditions de versement de la prime", ainsi "les chefs d’établissement seront [...] libres de fixer des conditions propres d'attribution", en tenant compte de l'absentéisme, notamment.

La FHP a estimé avec le secteur privé à but non lucratif (la Fehap -Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs-, Unicancer...) que la prime élargie au privé représenterait environ 270 M€, dont 135 M€ pour les cliniques, a détaillé Christine Schibler, déléguée générale de la FHP, lors de la conférence de presse organisée le 17 juin.

jyp/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://exed.mines-paristech.fr/formations/certificat-management-hospitalier-et-du-secteur-de-la-sante/
Les offres
Agenda