Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

La reconnaissance vocale va faire du bruit à l'hôpital

PARIS, 19 juin (Direct Hôpital) – La reconnaissance vocale permet d'améliorer l'organisation du travail des médecins et la vitesse de saisie de l'information dans les systèmes d'information médicaux. Plusieurs éditeurs de logiciels hospitaliers l'ont récemment intégrée à leurs solutions.

Dicter partout et à tout moment des comptes rendus médicaux : c'est maintenant possible pour les médecins. Grâce à la reconnaissance vocale, les dossiers patients sont mis à jour automatiquement et les secrétaires sont déchargées de la fastidieuse tâche de la retranscription. Elles n'ont plus qu'à relire le texte et éventuellement le mettre en forme.
 
Cette technologie est arrivée il y a une dizaine d'années dans les établissements de santé. Le groupe américain Nuance est l'acteur majeur du secteur – on lui doit par exemple l'assistant vocal Siri, sur iPhone et iPad. Il a d'abord répondu aux besoins des radiologues, avant d'être adopté par les autres spécialités.
 
Aujourd'hui, 40% du chiffre d'affaires du groupe, qui dépasse 1,3 milliard de dollars, provient de sa division Healthcare. "Nous ne vendons rien directement, mais avons une vingtaine de partenaires qui intègrent notre technologie à leurs solutions et une quinzaine de revendeurs agrées", explique Anne Durand-Badel, responsable marketing de Nuance Healthcare. 
 
Sa solution Dragon Medical 360, distribuée par Adicor et Oceatech, est par exemple en cours d'installation dans les neuf Hôpitaux d'instruction des armées (HIA). Elle permet aux professionnels de santé de dicter des informations médicales dans la plupart des éditeurs de texte. Les 475 praticiens qui l'utiliseront ont été formés par Oceatech en moins d'un an : chacun n'a eu besoin que de deux heures de formation pour apprendre à utiliser le logiciel et à étalonner sa voix.
 
Le taux de reconnaissance promis par Nuance dépasse les 99%. "Nous avons développé des produits capables de reconnaître le jargon médical, avec un vocabulaire spécifique", souligne la responsable marketing. "Nous avons une obligation de sécurité et de fiabilité", assure-t-elle.
 

Une solution en cloud intégrée aux logiciels métiers

 
Plusieurs partenaires de Nuance ont profité des Salons de la santé et de l'autonomie pour présenter des offres hébergées intégrant la reconnaissance vocale. Les praticiens peuvent y accéder en permanence, en branchant un micro sur un ordinateur ou en dictant directement sur un smartphone ou une tablette. "Cela permet aux médecins de se concentrer sur leur cœur de métier et de leur faire gagner des dizaines de minutes lorsqu'il faut remplir le dossier patient", explique Anne Durand-Badel.
 
Softway Medical a présenté la version hébergée d'Hopital Manager, sa solution couvrant l'ensemble des métiers hospitaliers, qui intègre cette technologie. Pour Jean-Baptiste Francheschini, directeur des ventes et du marketing du groupe, "la reconnaissance vocale est très bien perçue par les médecins qui voient un bénéfice instantané en termes de gain de temps et d’amélioration de la qualité des soins".
 
Anticyclone a présenté une version mobile de Dic'T, sa solution de dictée numérique. Elle permet de se connecter au SIH via le réseau wi-fi et de dicter directement les données médicales dans le dossier patient. Quant à Global Imaging, éditeur de solutions web de radiologie, il a intégré la reconnaissance vocale dans son offre GXD5Ris. Recoradio a fait de même dans son système de reconnaissance vocale pour les radiologues.
 
Nuance a aussi signé des accords-cadres avec le Resah-IDF et le réseau UniHA pour faciliter l'adoption par les hôpitaux membres de ces groupements de solutions de dictée numérique et de reconnaissance vocale. /mb

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda