Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
03/11/2016
Envoyer un email Imprimer

La révision du statut des ingénieurs hospitaliers sort des cartons

Le Syndicat des manageurs publics de santé (SMPS) "a été entendu sur la nécessité de prendre en compte les évolutions pour tous les grades du corps des ingénieurs hospitaliers" dans le cadre de la mise à jour du décret des ingénieurs induite par le protocole parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), explique le SMPS dans un communiqué du 2 novembre.

Ainsi, il est prévu que le statut soit revu à l'occasion d'une réunion du Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH) du vendredi 25 novembre.
Alors que "l'administration ne prévoyait qu'une mise à jour minimaliste du statut, n'impactant pas tous les grades du corps, et ne prenant en compte aucune revendication d'harmonisation ou de mise en conformité avec l'exercice territorial lié à la mise en place des GHT" (voir TecHopital du 20/09/16), le SMPS a réussi à faire reporter l'examen des ingénieurs afin de pouvoir y intégrer les propositions portées par le SMPS et transmises au ministère dans "un document détaillé et argumenté".

"A ce jour, nous n'avons aucune information sur ce que prévoit finalement de proposer la DGOS [direction générale de l'offre des soins]", explique Jean-Marc Novak, représentant des ingénieurs pour le SMPS, contacté par TecHopital. "Néanmoins, ajoute-t-il, nous pouvons déjà dire que le corps des ingénieurs hospitaliers va connaître d'autres évolutions dans les années à venir. En effet, il sera aussi impacté par les évolutions A-type qui sont actuellement discutées dans un groupe de travail prévu par la protocole PPCR et qui doit rendre son rapport au premier trimestre 2017".

Partagez cet article

Il y a un commentaire sur cette publication

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Rédigé par: b.percot  le 03/11/2016 à 11:02
|
que ce soit au travers un protocole (PPCR), ou par la négociation, cette catégorie d'agent classé en catégorie A, est comme les attachés d'administrations recruté principalement comme contractuels de droit public. à part, la partie infime de titulaire dans ces deux grades, les autres se moquent de ce protocole, car ils n'ont pas attendu un accord pour négocier leur conditions de travaille et leur salaire ! la déstructuration de ces deux corps, a été initié depuis quelques années, malgré la réforme des études de L'EHESP cela ne change rien, encore une grande masse d'agent sont recrutés sous contrat.
les ingénieurs eux, ce sont positionné clairement, salaires conditions d'exercice, responsabilité, autonomie....ils n'attendent rien du PPCR !deux grades pour le même objectif à moyen terme pour l'Etat, donner des directions par délégation aux ingénieurs et au AAH sans même revoir les rémunérations, aussi en écran, assurer la pénurie de directeurs qui se profile dans les 4 années avenir, pénurie qui est déjà ressenti chez les directeurs. On ne parle même pas des nominations des D3S par détachement sur grade de DH,nombreuse depuis quelques années.
Les offres
Agenda