Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

La start-up d'impression Bone3D reçoit une subvention de 800.000 €

Bone 3D, start-up proposant des solutions médicales innovantes imprimées en 3D, a reçu une subvention de 800.000 euros de la région Ile-de-France, a-t-elle annoncé dans un communiqué daté du 21 novembre.

Cette subvention a été octroyée dans le cadre du "plan Nouvel'R" déployé par la région, destiné à redynamiser son activité particulièrement touchée par la crise sanitaire.

"La subvention servira entre autres à agrandir notre équipe et notre parc machine pour produire plus de simulateurs de prélèvement nasopharyngé car les commandes s'enchaînent du fait du besoin urgent de formation des soignants", a précisé la start-up interrogée par TecHopital.

Crédit: Bone 3D
Bone 3D a développé avec le Dr Nicolas Sananes de l’université et le CHU de Strasbourg, un simulateur de prélèvement nasopharyngé multi-matière imprimé en 3D.

Ce simulateur se présente "comme une alternative de choix pour l’entraînement au prélèvement nasopharyngé et se répand partout dans les hôpitaux, universités, pharmacies, protection civile, caserne de pompiers, instituts de formation, etc."

"La connaissance anatomique et l’expérience au niveau de la modélisation 3D des équipes de Bone 3D ont permis de mettre au point cet outil pédagogique en un temps record pour répondre rapidement aux besoins de formation en période de crise. Car beaucoup déplorent le manque de matériel de formation ou leur manque de précision", a précisé la start-up dans son communiqué.

L'aide de la région Ile-de-France "nous aidera à investir pour agrandir notre équipe, installer de nouvelles plateformes d'impression à différents endroits en France et étoffer notre parc machine, notamment pour la production de simulateurs de prélèvement nasopharyngé dont la liste de commandes ne cesse de s'allonger", a-t-elle expliqué à TecHopital.

Bone 3D est à l'origine de la plateforme d'impression 3D de l'Assistance-publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), installée à l'hôpital Cochin pendant le premier confinement pour répondre aux pénuries de matériel médical.

Fin octobre, elle s'est implantée dans la région strasbourgeoise en ouvrant une seconde plateforme comprenant pour l'instant deux imprimantes 3D multi-matières de marque Stratasys.

gdl/eh

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda