Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers (Savoie) a fait face à une cyberattaque

Le centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers (Cham, Savoie; 500 lits et places) a fait face à partir du 21 décembre à une cyberattaque "qui a endommagé son système d'information", a annoncé sa direction, dans un communiqué publié le 23 décembre.

La cyberattaque a commencé le 21 décembre "à 4 heures du matin" et a touché les sites hospitaliers d'Albertville et de Moûtiers ainsi que les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et unités de soins de longue durée (USLD) Claude Léger (Albertville) et Les Cordeliers (Moûtiers).

"Un certain nombre d'équipements, de serveurs, de logiciels, ainsi qu'une partie du réseau informatique ont été rendus indisponibles par un virus, de type 'rançongiciel'", a indiqué la direction qui a porté plainte.

Dès la constatation de la cyberattaque par son équipe informatique, le Cham s'est "immédiatement" mis en lien avec l'accompagnement cybersécurité des structures de santé (ACSS) de l'Agence du numérique en santé (ANS) et l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) et "a activé son plan de sauvegarde informatique".

"Une cellule de crise dédiée commune avec le centre hospitalier Métropole Savoie [Chambéry/Aix-les-Bains] a été également activée". Le Cham est en direction commune avec le CH Métropole Savoie, ce dernier étant aussi l'établissement de support du groupement hospitalier de territoire (GHT) Savoie-Belley.

L'établissement a assuré qu'il restait "en capacité d'assurer l'accueil et la prise en charge des patients, en coordination avec l'ensemble des établissements du territoire, dans le cadre des procédures adaptées prévues dans le plan de continuité d'activité".

Il a précisé que les équipements, comme les respirateurs de bloc opératoire, sont demeurés "opérationnels". Le bloc opératoire, le plateau d'imagerie et les urgences ont fonctionné "normalement". "Le réseau téléphonique était également opérationnel", a-t-il ajouté.

Le Cham a "invité" tous les patients prévus en consultation ou pour une intervention programmée à partir du 28 décembre à appeler pour confirmer leur venue.

Cette cyberattaque qui a touché l'hôpital savoyard intervient après celle qui a frappé l'hôpital de Narbonne (Aude) dans la nuit du 10 au 11 décembre.

Pour rappel, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) a traité 18 incidents liés à des rançongiciels dans la santé en 2019, ce qui en fait le secteur le plus touché, selon un rapport du centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques (CERT-FR) publié le 29 janvier.

san-vg/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda