TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Le centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers (Savoie) a fait face à une cyberattaque

Le centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers (Cham, Savoie; 500 lits et places) a fait face à partir du 21 décembre à une cyberattaque "qui a endommagé son système d'information", a annoncé sa direction, dans un communiqué publié le 23 décembre.

La cyberattaque a commencé le 21 décembre "à 4 heures du matin" et a touché les sites hospitaliers d'Albertville et de Moûtiers ainsi que les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et unités de soins de longue durée (USLD) Claude Léger (Albertville) et Les Cordeliers (Moûtiers).

"Un certain nombre d'équipements, de serveurs, de logiciels, ainsi qu'une partie du réseau informatique ont été rendus indisponibles par un virus, de type 'rançongiciel'", a indiqué la direction qui a porté plainte.

Dès la constatation de la cyberattaque par son équipe informatique, le Cham s'est "immédiatement" mis en lien avec l'accompagnement cybersécurité des structures de santé (ACSS) de l'Agence du numérique en santé (ANS) et l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) et "a activé son plan de sauvegarde informatique".

"Une cellule de crise dédiée c

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait