Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

Le centre hospitalier du Puy-en-Velay investit plus de 8 M€ dans son pôle d'imagerie

Crédit : auremar/Fotolia
Crédit : auremar/Fotolia

PUY-EN-VELAY (Haute-Loire), 1er octobre 2019 (TecHopital) - Le centre hospitalier (CH) du Puy-en-Velay a inauguré le 20 septembre son pôle d'imagerie enrichi de plusieurs appareils et bénéficiant de locaux agrandis, représentant une valeur totale de plus de 8,2 millions d'euros, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Après avoir remplacé son ancien appareil d'IRM par un nouvel (Philips) de 1,5 tesla (T) début 2019, l'établissement s'est équipé en février d'un second IRM, de 3 T cette fois (Philips), puis d'un second scanner (Revo 128* de General Electric).

Ces nouveaux équipements ont permis de réduire considérablement les délais d'attente pour les examens, a souligné le directeur de l'établissement, Jean-Marie Bolliet, interrogé mardi par APMnews (site d'information du groupe APM International dont fait partie TecHopital). Pour le scanner, les délais ont été divisés par 20 (à moins de 5 jours) et pour l'IRM, ils ont été divisés par 4 (de 8 à 14 jours pour les patients externes et 3 jours pour les patients hospitalisés).

Le coût (maintenance comprise) qu'a représenté le renouvellement de l'IRM de 1,5 T s'est élevé à 1,25 million d'euros, celui pour l'acquisition de l'IRM 3 T à 1,35 million d'euros et celui du scanner à 635.000 euros (TTC). L'agence régionale de santé (ARS) a apporté un financement de 770.000 euros pour l'IRM 3 T. Un des scanners et les deux IRM ont été acquis par le groupement d'intérêt économique (GIE) constitué entre le CH et des radiologues libéraux.

Il a aussi investi dans un système de gestion et d'archivage informatique (Pacs/Macs) pour 590.000 euros.

Parallèlement à ces acquisitions, l'hôpital a effectué des travaux d'extension de son pôle d'imagerie (778 m²) et des travaux de réhabilitation lourde (1.275 m²) pour 4,3 millions d'euros.

Au total, de 2016 à 2019, il aura investi près de 8,3 millions d'euros (TTC) dans l'enrichissement et la reconfiguration de son pôle d'imagerie médicale. "Avec ces nouveaux espaces et équipements, nous offrons une égalité d'accès aux soins à tous les Hauts-Ligériens", se félicite le directeur, Jean-Marie Bolliet.

L'hôpital compte également mettre en service, fin 2020, un appareil de coronarographie. Il a obtenu une autorisation début 2019 et est dans l'attente de l'arrivée de spécialistes qui sont en cours de formation au CHU de Clermont-Ferrand.

Il est par ailleurs prévu que l'appareil d'IRM de 1,5 T pour lequel le CH d'Yssingeaux a obtenu une autorisation (et qui sera aussi un appareil Philips) soit mis en service à l'automne 2020. Il sera installé dans une ancienne chapelle, implantée sur le site de l'hôpital, et dont les murs sont "très épais", rapporte Jean-Marie Bolliet.

L'autorisation a été obtenue début 2019 à la suite du choix du CH du Puy-en-Velay (établissement support du GHT de la Haute-Loire) de proposer d'installer un tel équipement pour répondre aux besoins de santé dans l'Est du département.

san/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda