Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Le CH d'Alès-Cévennes, à saturation, tente d'ouvrir de nouveaux lits pour les patients Covid

Le centre hospitalier Alès-Cévennes (Chac) fait face à une saturation de ses capacités d'accueil de patients Covid-19 et espère pouvoir augmenter très vite le nombre de lits de réanimation, a-t-on appris le 12 novembre auprès de la direction.

L'établissement prenait en charge "en moyenne 70 patients Covid ces derniers jours" dont 14 en réanimation le 12 novembre, après un pic de 75 patients la première semaine de novembre, a indiqué à APMnews/TecHopital Hervé Nardias, directeur adjoint en charge des affaires générales et médicales, de la communication et des relations avec les usagers.

"Ce chiffre est très élevé pour un établissement de notre taille [290 lits et places de médecine, chirurgie et obstétrique -MCO] et impose un effort de prise en charge à très haut niveau en termes de réorganisation collective et de mobilisation individuelle de nos agents", a-t-il déclaré.

"Des transferts de malades sont organisés vers les établissements de Nîmes ou vers la clinique Bonnefon (Elsan), à Alès.

En réanimation, l'hôpital prévoit d’augmenter progressivement sa capacité à "18 lits au maximum, en fonction des ressources humaines [RH] disponibles".

La "capacité d’accueil théorique" dans les unités Covid est actuellement de 73 places (les 14 lits de réanimation compris). Elle sera portée à "77 places lorsque la réanimation aura atteint sa pleine capacité de 18 lits", a-t-il poursuivi.

Selon leur pathologie, "certains patients Covid peuvent parfois être pris en charge sur d’autres unités non Covid. Toutes les précautions d’isolement sont alors prises dans ce cadre", a précisé Hervé Nardias.

Pour permettre ces augmentations capacitaires, le CH a déprogrammé "60% des opérations chirurgicales et environ 40 à 45% des activités médicales", a-t-il souligné.

La mairie d'Alès a maintenu "en froid" la patinoire municipale en vue d'y entreposer, si nécessaire, des patients Covid décédés, a-t-elle confirmé le 13 novembre à APMnews/TecHopital. Il s'agit "simplement" d'une mesure de "prévention" et elle n'a accueilli aucun défunt "à l'heure actuelle".

La chambre mortuaire du CH Alès-Cévennes n’a "jamais été saturée depuis le début de la deuxième vague", a rapporté Hervé Nardias.

"L’hôpital n’a pas été informé de l’ouverture de la patinoire d’Alès" pour entreposer des corps et "n’a pas demandé une quelconque mesure de ce type". "Le volume des décès liés au Covid au sein de notre hôpital [37 morts depuis fin août, ndlr] ne saurait être, en soi, à l’origine de cette décision", a affirmé le directeur adjoint.

"Il s’agit d’une initiative prudentielle de la mairie suite à la demande des services funéraires de l’agglomération", a-t-il précisé.

syl/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda