Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le CH de Bourg-en-Bresse emploie une technologie d'"eye tracking" en réanimation

L'hôpital burgien est le premier centre hospitalier non universitaire français à déployer dans son service de réanimation la technologie d'"eye tracking", ou oculométrie, permettant aux patients intubés et immobilisés de communiquer avec l'équipe soignante par l'intermédiaire d'une tablette numérique.

Le service de réanimation du CH de Bourg-en-Bresse possède depuis quelques semaines deux tablettes numériques de la société Tobii Dynavox dotées d'un logiciel de communication et de barrettes de reconnaissance rétinienne permettant à l'utilisateur de naviguer dans l'interface et de déclencher certaines actions avec le mouvement de ses yeux, a expliqué à APMnews le Dr Rémi Bruyère, anesthésiste-réanimateur à l'initiative du projet.

Le patient peut fixer du regard certains pictogrammes correspondant à des besoins fondamentaux pour indiquer à l'équipe soignante qu'il a mal, faim, soif, ou peur, ou écrire un texte à partir d'un clavier à commande oculaire.

Cette technologie permet aux réanimateurs de résoudre les problèmes de communication qu'ils rencontrent avec certains patients qui ne peuvent pas s'exprimer. "Auparavant, on utilisait des ardoises pour faire écrire les patients, mais on était vite limités dans les cas où le malade a perdu la motricité fine des doigts", a témoigné le Dr Bruyère.

Après avoir vu que l'oculométrie était utilisée depuis 2016 au CHU de Tours pour remédier à ces difficultés de communication, le Dr Bruyère a souhaité tester le dispositif dans son service de réanimation qui accueille chaque année plus de 900 patients, dont presque la moitié (410) sont intubés et 180 ne peuvent pas bouger.

Avec le soutien de la direction générale, un financement mixte a été trouvé pour doter l'établissement de deux tablettes. Le coût total de 27.000 euros a été financé à hauteur de 20.000 euros par la Fondation MACSF (Mutuelle d'assurances du corps de santé français), le reste étant pris en charge par l'hôpital.

L'outil est actuellement proposé en priorité aux patients conscients, intubés ou trachéotomisés et qui ne peuvent pas bouger. Il peut rester en permanence dans une chambre, ou passer de chambre en chambre en fonction du nombre de patients concernés dans le service de réanimation.

A terme, l'anesthésiste souhaite que l'outil puisse être utilisé par les familles et proches des patients. Il aimerait également ajouter aux tablettes un accès à internet en wifi.

rm/nc

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions