Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le CH de la Côte basque a testé C-LOG*, solution de traçabilité des chimiothérapies

Depuis avril, le centre hospitalier (CH) de la Côte basque utilise C-LOG* une solution permettant de sécuriser et optimiser le circuit des chimiothérapies et immunothérapies depuis leur préparation jusqu'à leur administration au patient.

Le principe de la solution C-LOG* consiste à apposer une puce RFID (pour Radio Frequency Identification) sur chaque préparation. Cette puce est encodée avec les informations sur le produit et le patient; des informations "consultables et mises à jour en temps réel tout au long du circuit", précise le communiqué de Biolog-id, start-up qui a développé cette solution intelligente.

"Lors du dernier audit de la Haute autorité de santé (HAS), un défaut de traçabilité a été relevé dans le circuit des chimiothérapies. Afin de lever cet écart, nous avons décidé d’implanter la solution C-LOG* qui, en plus de sécuriser l’administration au lit du patient, permet de suivre précisément le circuit des produits depuis leur préparation à la pharmacie jusqu’à leur réception en salle de soins", explique Christophe Burtin, pharmacien à l'hôpital de la Côte basque dans le communiqué de Biolog-id publié le 25 juin.

La solution a été éprouvée pour évaluation durant 3 mois, avant une adoption définitive.

"L’automatisation des échanges d’informations devrait faciliter les actions du quotidien: gestion des stocks, traçabilité des retours, suivi du transport", a complété le pharmacien.

"Avec cette solution, nous sommes sûrs que le produit est arrivé au bon endroit et a été conservé dans de bonnes conditions", a souligné Alexandre Guémard, pharmacien, chef de produit chez Biolog-id, interrogé par TecHopital. De plus, la puce enregistre le début de l'administration au patient. Une information qui peut être directement scannée avec le mobile, sans passer par le réseau wifi.

"En assurant la traçabilité et l’accès en temps réel des informations aux professionnels de santé, C-LOG* renforce la sécurité des patients, réduit les coûts opérationnels et améliore les conditions de travail", conclut Pierre Parent, président de Biolog-id.

"Le coût de cette solution se situe entre 1 et 2 € par poche de chimiothérapie. Le coût global dépend donc de la taille de l'établissement et surtout du volume de chimiothérapies, d'immunothérapies administrées", a fait remarquer Alexandre Guémard.

A noter que l'Institut Jean-Godinot, le centre de lutte contre le cancer (CLCC) de Reims, est le premier établissement à s'être équipé de cette solution.

gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions