Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Le CH de Narbonne lance deux grands projets immobiliers

Crédit : CH Narbonne
Crédit : CH Narbonne

(Par Sylvain LABAUNE)

NARBONNE (Aude), 20 janvier 2020 (TecHopital) - L'amélioration financière du centre hospitalier (CH) de Narbonne va lui permettre de lancer deux importantes opérations immobilières, a expliqué le 15 janvier son directeur, Richard Barthes, à l'occasion de la cérémonie des voeux.

L'hôpital de 500 lits et places a formalisé à l'été 2019 un nouveau projet d'établissement qui prévoit notamment 25 millions d'euros (M€) d'investissements sur cinq ans.

Après un déficit au compte principal record de 5 M€ en 2017, celui-ci a été ramené à -3,5 M€ en 2018 sur un budget de l'ordre de 100 M€ grâce à la signature d'un plan de retour à l'équilibre (PRE).

Pour 2019, le déficit au compte principal devrait se situer "entre 1,5 M€ et 1,6 M€" sur un budget de 100 M€, a indiqué Richard Barthes.

L'état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) pour 2020 prévoit un "retour à l'équilibre", conformément à l'engagement pris dans le PRE.

Le nouveau projet d'établissement est décliné dans "un plan directeur de 3 à 5 ans" avec 2 grands projets "dont la programmation a démarré", explique Richard Barthes.
"L'idée est d'agrandir la surface utile car nous avons un hôpital très compact, en centre-ville, d'une surface de 22.000 m² pour une activité absolument débordante", poursuit-il.

L'activité "a globalement augmenté" en 2019 comme les années précédentes, à l'exception du recul de 4% en 2018 dû à des circonstances "exceptionnelles" (départs de médecins). Le CH a notamment enregistré 46.000 passages aux urgences en 2019 contre 43.000 en 2018 et la plupart des secteurs sont en hausse, continue-t-il.

Reconstruction de l'Ifsi-Ifas

Le premier projet, dit du "chevet de Saint-Paul", prévoit la reconstruction "sur 3.500 m² à 4.000 m²" de l'institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) et d'aides-soignants (Ifas) dans un lieu proche de la basilique Saint-Paul-Serge.

La construction accueillera également les structures de pédopsychiatrie du CH.
"Les vieilles maisons présentes à cet endroit vont être détruites dans les prochains jours, elles appartiennent à la mairie (qui cède sa partie) et à l'hôpital", explique le directeur.

Par "sa forte proximité avec l'hôpital Hôtel-Dieu [site principal du CH], la construction permettra aux étudiants de traverser la rue pour aller sur leur lieu de stage", développe-t-il.

L'investissement nécessaire se situe entre "4 M€ - 5 M€", il va faire l'objet d'un cofinancement. Le conseil régional va contribuer "très largement", ainsi que les collectivités territoriales, dont la mairie de Narbonne, le conseil départemental et la métropole.

L'hôpital n'aura plus qu'à débourser 500.000 euros, somme qu'il espère en partie récupérer avec la vente de son Ifsi actuel. "Si tout va bien", les travaux devraient commencer en septembre 2021 pour une durée de "1 an et demi à 2 ans", poursuit Richard Barthes.

Extension de 4.000 m² du site principal

Le deuxième projet prévoit une extension du site principal de 4.000 m² sur 3 niveaux, "côté boulevard Lacroix", rapporte le directeur. "On va amener tout l'hôpital jusqu'en limite de propriété pour gagner l'espace."

Le secteur mère-enfant occupera un niveau dans lequel seront regroupés l'hospitalisation, le bloc naissance et la pédiatrie dans des locaux plus spacieux qu'actuellement car "le CH récupère une partie de l'activité de la maternité de la polyclinique de Narbonne" (Elsan).

La maternité de la polyclinique Le Languedoc (495 accouchements en 2018) a fermé le 9 décembre 2019 à cause de difficultés de recrutement de praticiens et d'une baisse continue des accouchements. Le CH est désormais le seul établissement du bassin à exercer cette activité et "l'on estime que nous dépasserons les 1.000 accouchements d'ici 2 ou 3 ans", contre 850 en 2019, espère le directeur.

Un niveau de l'extension accueillera l'activité des consultations qui sera regroupée dans un seul plateau. Un autre niveau sera occupé par l'ambulatoire avec une "augmentation des capacités et une modification de l'accueil", un déménagement qui permettra de rapprocher "l'ambulatoire du bloc opératoire".

Le coût de l'extension est de "18 M€ à 19 M€", rapporte le directeur. Elle sera financée grâce à une subvention de l'ARS dans le cadre du Cref, à un financement national, par l'autofinancement avec la vente de l'ancien hôpital de la Charité en centre-ville, et le reste par l'emprunt.

La construction doit suivre à peu près le même calendrier que celle de l'Ifsi-Ifas, avec un début des travaux à l'horizon 2021.

Par ailleurs, Richard Barthes a annoncé qu'une direction commune, conduite par le CH de Narbonne, va être mise en place dans quelques semaines avec le CH de Port-la-Nouvelle (Aude). L'hôpital narbonnais assure actuellement la direction par intérim du CH de Lézignan avec qui il renforce sa coopération notamment dans le secteur des urgences et des consultations avancées.

syl/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda