Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Le CH de Troyes s'associe à une école d'ingénieurs pour optimiser son organisation

PARIS, 20 février 2014 (Direct Hôpital) – Le centre hospitalier de Troyes (CHT) et l'Université de technologie de Troyes (UTT) ont signé un partenariat pour le développement de solutions d'amélioration du parcours de soins des patients. Après le Samu, les urgences et la géolocalisation sont concernés.

Pour formaliser ce partenariat, les deux structures ont signé mardi pour cinq ans une convention-cadre. "Au lieu de collaborer de manière informelle, elle nous permet d'avoir un cadre réglementaire pour nos futurs travaux ", explique Michaël  De Block, directeur du système d'information (DSI) du CHT. 
 
L'hôpital et l'Université technologique ont déjà travaillé ensemble. Fin 2013, ils ont mis en place au CHT une cartographie informatisée qui permet de repérer sur une carte les ressources mobiles (ambulanciers, pompiers, etc.) en mesure de prendre efficacement en charge un patient qui appelle le 15. "Cela nous a prouvé que travailler avec un universitaire permet de produire, sans pression, un résultat qui colle beaucoup plus à nos attentes", assure le DSI. Il estime en effet que les solutions disponibles sur le marché ne répondent jamais "à 100% aux besoins du personnel".
 
Cette collaboration permettra aux deux structures de partager leurs moyens (professionnels de santé, chercheurs, laboratoires, etc.). Des stagiaires ingénieurs de l'UTT seront aussi accueillis à l'hôpital. 
 
Le premier chantier auquel s'attelleront les deux partenaires concernera la géolocalisation au sein de l'hôpital afin de faciliter l'orientation des visiteurs et permettre la localisation des patients en perte d'autonomie ou du matériel. Des solutions développées dans des entreprises privées existent déjà, mais "elles ne répondent pas à l'ensemble de nos besoins" et sont "très chères", indique Michaël De Block.
 
Cette collaboration s'orientera aussi vers le "Big-data". Les laboratoires de l'UTT travailleront sur la  modélisation et l'optimisation mathématique du système "urgences"  pour une réduction des délais en salle d'attente, à partir des données récoltées depuis 15 ans par le centre hospitalier.
 
En s'associant à l'UTT, l'hôpital veut produire de nouvelles solutions à moindre coût. Le système de cartographie déployé au Samu du CHT – et qui devrait prochainement équiper les trois autres Samu de Champagne-Ardenne - a coûté "moins de 5.000 euros de développement", explique Michaël De Block. Une tentative de déploiement d'un tel système par l'Agence régionale de santé Champagne-Ardenne s'était soldée, il y a quelques années, par "une facture de dizaines de milliers d'euros pour une solution non fonctionnelle", assure le DSI.
 
La convention associe aussi des entreprises locales pour la commercialisation des solutions qui seront développées par le CHT et l'UTT. Le partenariat précise qu'elles doivent respecter le désir de prix bas du CHT et ne pas "tomber dans les travers que nous reprochons aux multinationales". "On voit parfois des déploiement de solutions informatiques à plusieurs millions d'euros dans les hôpitaux : ça veut dire que ceux qui n'ont pas de budget n'auront jamais de système d'information ?", s'insurge Michaël De Block.
 
Ce passionné de e-santé explique "penser aussi bien au CHU de Reims qu'au CH de Bourbonne-les-Bains, qui n'ont pas du tout le même budget", lorsqu'il développe une solution à Troyes.
 
Le 13 février, l'hôpital a aussi annoncé la mise en place d'un formulaire de pré-admission sur son site internet, pour faciliter les démarches administratives de ses patients et réduire l'attente au bureau des admissions.
 
Le formulaire permet au patient, lorsqu'il a connaissance de son hospitalisation, de saisir en ligne ses informations personnelles (nom, adresse, numéro de sécurité sociale, médecin traitant etc.) pour la réalisation de la préadmission et de scanner ses pièces justificatives (pièce d'identité, attestation sécurité sociale, mutuelle).
 
A son arrivée à l'hôpital, le patient n'a plus qu'à se présenter au bureau des admissions avec le numéro d'identification qui lui a été attribué. "Son dossier est déjà prêt, le délai d'attente est réduit", expliquait l'établissement. /mb
 

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda