Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le CH de Villefranche-sur-Saône en plein travaux d'extension

Chantier du CH de Villefranche-sur-Saône le 4 avril 2019, source: établissement
Chantier du CH de Villefranche-sur-Saône le 4 avril 2019, source: établissement

(Par Sabine NEULAT-ISARD)

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE (Rhône), 15 mai 2019 (TecHopital) - Le centre hospitalier (CH) de Villefranche-sur-Saône (Rhône) a entamé mi-2018 d'importants travaux qui vont le conduire à agrandir ses surfaces de 18.000 m² supplémentaires à l'horizon 2021 et à accueillir, sur son site, de nouvelles activités.

Le lancement de ces travaux avait été annoncé en mars 2018 par l'ancienne directrice de l'hôpital, Monique Sorrentino (aujourd'hui directrice générale du CHU de Grenoble) voir dépêche TecHopital du 09/04/2018). Ils représentent pour le CH la phase 2 de son programme d'investissement immobilier, de rénovation et de restructuration, pour un montant de 58 millions d'euros et s'inscrivent dans un contexte de hausse constante d'activité dans un territoire de hausse démographique.

Sur la base de la proposition faite par le cabinet d’architectes A+, ils visent à construire une extension du bâtiment actuel occupé par le CH et un autre bâtiment qui accueillera principalement des soins de suite et de réadaptation (SSR) dans le cadre d'un partenariat public-privé, a indiqué la nouvelle directrice, Marie-Pierre Bongiovanni-Vergez, lors d'un point presse organisé le 13 mai.

L'extension du bâtiment principal permettra de repositionner et d'étendre les espaces abritant l'activité ambulatoire et les consultations de pédiatrie, d'agrandir ceux regroupant la chirurgie ambulatoire adulte tout en rénovant le bloc opératoire, et de créer un lieu qui sera au premier étage de l'extension et regroupera les endoscopies.

A côté du bâtiment principal, il a engagé d'autres travaux pour ériger un bâtiment de 15.000 m² qui sera principalement axé sur les SSR avec plus de 180 lits et places au total, dans un objectif de regroupement de capacités mais aussi de réduction du nombre de lits.

Il disposera d'une part non négligeable de places d'hospitalisation à temps partiel dans ce domaine et permettra de mettre en oeuvre des filières de SSR en neurologie, gériatrie, dans le domaine respiratoire et pour l'appareil locomoteur.

Ce bâtiment accueillera 32 lits et 10 places de SSR du CH de Villefranche-sur-Saône, par transfert de ceux présents à l'hôpital du Val d'Azergues à Alix, site qui est appelé à être vendu, a précisé lundi Marie-Pierre Bongiovanni-Vergez.

Dans le cadre du partenariat que le CH a conclu avec deux partenaires privés, il accueillera également 50 lits et 10 places de SSR polyvalents avec une orientation orthopédique de la clinique Gléteins du groupe Korian, et 70 autres lits et 10 places, à visée pneumologique, du centre médical Bayère (privé à but non lucratif) qui sera rebaptisé pour l'occasion Institut régional du souffle.

Outre un plateau technique adapté aux SSR, avec notamment une balnéothérapie, ce nouveau bâtiment accueillera également 28 places d'oncologie médicale du centre hospitalier et 10 de pneumo-cardiologie.

Le nouveau laboratoire d'analyses du centre hospitalier et sa pharmacie, qui sera dotée d'équipements modernes, seront également installés dans ce bâtiment, a souligné Hervé Bontemps, président de la commission médicale d'établissement (CME), lui-même pharmacien.

L’opération s’accompagnera de la création de nouvelles places de parking (650 places pour les visiteurs et 1.100 pour le personnel) et d’une restructuration de tout le hall d’accueil de l’hôpital et de son parvis.

Vue du centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône en 2021, source: établissement
Les différentes extensions en cours de construction ouvriront par étapes, a souligné la directrice. La rénovation du hall de l'hôpital et de l'espace patients visiteurs doit s'achever en juillet et le nouveau parvis de l'hôpital, situé au centre des différentes parties, sera livré en novembre. L'ouverture des consultations de pédiatrie est planifiée pour février 2020.

Les livraisons de la suite de cette extension et du bâtiment abritant les SSR sont prévues pour début 2021.

La construction d'un Ehpad en projet

Outre ces projets, le centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône compte réaliser, à l'horizon 2022, un nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de 188 lits regroupant ceux présents à l'hôpital d'Alix et ceux qui sont dans un autre site du centre-ville de Villefranche.

Ce projet est élaboré "avec une réflexion importante pour proposer des espaces adaptés aux besoins des personnes âgées". "Nous sommes en cours de montage du plan de financement", a précisé la directrice qui a aussi indiqué que le choix du site sur lequel l'Ehpad sera construit restait à "affiner".

L'hôpital de Tarare (Rhône), qui est en direction commune avec le CH de Villefranche, mène aussi un projet de rénovation de son Ehpad (200 lits) en vue d'améliorer les prises en charge et d'augmenter le nombre de chambres individuelles. Un tel programme est aussi prévu pour l'Ehpad (190 lits) de l'hôpital de Trévoux (Ain).

"Prendre soin des soignants"

Le centre hospitalier compte aussi établir un schéma directeur qui portera sur la rénovation des bâtiments actuels qui datent de 1982, a ajouté sa directrice.

Le CH de Villefranche entend par ailleurs développer un volet sur la qualité de vie au travail de ses professionnels avec la volonté de "prendre soin des soignants", a-t-elle annoncé.

Ce projet pourra passer par la mise en place de nouvelles prestations du type massages ou sophrologie, ou une prestation de type conciergerie. "Les établissements de la direction commune emploient 2.800 agents qui ont des métiers difficiles. Il est très important d'être vigilants et pro-actifs", a-t-elle insisté.

Enfin, début 2020, le CH de Villefranche mettra en œuvre deux projets de fusion d'établissements qui ont été validés par les conseils de surveillance. Ces fusions concerneront d'une part les hôpitaux de Tarare et de Grandris et d'autre part, le CH de Trévoux et l'Ehpad de Villars-les-Dombes. Les activités de ces sites ne seront pas remises en cause, a assuré Marie-Pierre Bongiovanni-Vergez.

san/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions