Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le CH du Puy-en-Velay aquiert un nouvel IRM et un nouveau scanner

Le centre hospitalier (CH) du Puy-en-Velay a acquis deux nouveaux équipements d'imagerie, un IRM et un scanner, via le groupement d’intérêt économique (GIE) qui associe le CH à des radiologues libéraux.

Le montant total des investissements (achat des machines et travaux compris) s’élève à 6 millions €.

Le nouvel IRM, d’un coût de 1,2 million €, sera installé en octobre. Le second scanner (700.000 €) devrait quant à lui être opérationnel en avril 2019.

L’IRM déjà existant va aussi être renouvelé. "Nous avons demandé [l'autorisation à l'agence régionale de santé, NDLR] d’acquérir un IRM en 3T. Avoir cette puissance permet de réduire la durée de l’examen de 30% et de réaliser des explorations plus précises. C'est important pour investiguer les maladies neurodégénératives, notamment", a expliqué le directeur de l'établissement, Jean-Marie Bolliet, à APMnews. Le prix de cet IRM s’élève à 1,3 million €.

L’arrivée de ces nouveaux équipements a obligé le CH à agrandir le service d'imagerie, qui passe de 2.800 m² à 3.500 m². Les travaux ont coûté 3,8 millions €.

Les achats ont été financés par le GIE, "en autofinancement et grâce à des emprunts qui seront remboursés par l’exploitation des équipements". Ils ont aussi fait l’objet d’une subvention de l’agence régionale de santé (ARS), à hauteur de 760.000 €.

Le schéma régional de santé 2018-2023 prévoit aussi l’acquisition d’un 3e IRM, qui, dans le cadre du groupement hospitalier de territoire (GHT) Haute-Loire, sera installé à Yssingeaux.

Ces nouveaux équipements vont permettre de réduire le temps d’attente, comme l’a expliqué le directeur du CH du Puy-en-Velay: "Nous avons un délai d’attente d'environ 60 jours. Avec ce deuxième IRM, nous allons réduire l’attente à 30 jours. Le troisième IRM [au sein du GHT] nous permettra d’approcher les préconisations du plan cancer [l'objectif du plan cancer 2014-2019 de réduire ce délai à 20 jours maximum, NDLR]."

"Aujourd’hui, l’IRM déjà présent permet de prendre en charge 7.000 patients, et nous avons une marge d’examen de 5.000 patients. Nous allons réduire les taux de fuite vers les autres départements", a-t-il précisé.

se/nc

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions