Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Le CHI de Fréjus-Saint-Raphaël lance "deux projets majeurs" en 2020

Le centre hospitalier (CHI) Fréjus-Saint-Raphaël (Var) débute en 2020 la restructuration de ses urgences et le regroupement sur un seul site de la prise en charge des personnes âgées, a déclaré le directeur, Frédéric Limouzy, dans son discours de vœux.

Ce sont "deux projets majeurs" engagés dans le cadre du "plan performance", validé le 16 juillet 2019 par le comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (Copermo).

Concernant les urgences, "les locaux ne sont plus adaptés aux circuits patients actuels" avec "plus de 47.000 passages annuels". La restructuration va permettre de revoir l'"architecture du service et son organisation spatiale", explique Frédéric Limouzy.

L'agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) "a mis en réserve" 2,4 millions d'euros (M€) pour soutenir le projet qui sera présenté en mars.

En gérontologie, le site unique accueillera "l'ensemble des structures de personnes âgées de l'hôpital, établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), unité de soins de longue durée (USLD) et soins de suite et de réadaptation (SSR) de Saint-Raphaël et de Puget-sur-Argens [Var]". Il "se veut surtout un projet d’optimisation des conditions de travail et surtout de l’accueil hôtelier et des lieux de vie des résidents", déclare le directeur, précisant que "2020 doit être l'année du choix du lieu d'implantation" et de la "construction du plan de financement".

Par ailleurs, la capacité du court séjour gériatrique va doubler (30 à 60 lits) en 2020 et le CHI mettra en service en septembre un nouveau scanner.

Concernant les finances, le résultat "encore prévisionnel" pour 2019 fait état d'un déficit de 2,9 M€ sur un budget de 130 M€ en tenant compte de 3 M€ d'aides en trésorerie de l'ARS et de 913.880 € issus d'enveloppes diverses. Le déficit hors aides est de 4,73% contre 5,78% en 2018, ce qui marque un "redressement de la situation financière", estime Frédéric Limouzy.

syl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda