TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Le CHR Metz-Thionville s'alarme de son manque de personnel face à la 2e vague

La directrice générale du CHR Metz-Thionville, Marie-Odile Saillard, a pointé jeudi, lors d'une conférence de presse, les difficultés rencontrées par son établissement après "une forte perte de son équipe médicale et aussi non médicale" depuis la première vague.

Elle a rapporté que "la montée de la vague s'apparent[ait] plus à une marée montante qu'à un tsunami" à date, avec 101 patients hospitalisés en raison du Covid-19, dont 22 patients en soins critiques (réanimation et unité de soins intensif de cardiologie "upgradée").

"On a fait un boulot important sur les EPI [équipements de protection individuelle], sur les masques, sur les médicaments, on a de nombreuses semaines devant nous selon nos modèles", a assuré Marie-Odile Saillard, avant d'ajouter que son établissement avait reçu 8 respirateurs lourds depuis le printemps et attendait "4 ou 5" systèmes d'oxygénothérapie nasale à haut débit Optiflow* (Fisher & Paykal Healthcare).

Face à une "poussée forte sur les services d’urgence", la direction du CHR a enclenché le dispositif "hôpital en tension" (HET) et déclenchera son plan blanc à partir de vendredi, en ne procédant à un "r

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait