TecHopital.com

 

Le CHU de Brest revoit entièrement sa logistique de restauration

Photo: CHU de Brest
Photo: CHU de Brest

PARIS, 24 novembre 2022 (TecHopital) - Dans un contexte de réflexion sur l'évolution de son offre alimentaire, la logistique du CHU de Brest a décidé de changer ses chariots de remise en température des plateaux-repas, pour des modèles plus petits, ce qui l'a amené à changer d'assiettes en porcelaine, ont expliqué à TecHopital Sandrine Beruard, directrice de la logistique, et Aline Queau-Commault, responsable de la restauration.

Cela pourrait se résumer à une histoire de chariots que l'on veut remplacer parce qu'ils prennent trop de place, mais l'histoire est plus complexe.

En 2017, le CHU de Brest a décidé d'acquérir des chariots de remise en température pour ses plateaux-repas, mais en 2020 l'établissement breton a opté pour des modèles plus petits, plus ergonomiques car les chariots classiques "prenaient trop de place au niveau de l'unité de production culinaire (UPC)", ont expliqué, le 16 novembre, Sandrine Beruard et Aline Queau-Commault.

La restauration de l'établissement brestois proposait jusqu'à présent un service à l'assiette, en porcelaine, et sous cloche inox, pour le plat chaud. "Cela a toujours été la volonté du CHU de maintenir ce niveau de prestation hôtelière", a fait valoir Aline Queau-Commault.

Photo: CHU de Brest
"Nous avons travaillé avec Socamel, fournisseur de chariots, pour basculer sur des chariots plus petits, plus ergonomiques, moins lourds aussi et donc plus maniables. Ce changement de chariots a eu un impact direct sur la taille des plateaux puisque toute la vaisselle a dû être repensée", a relaté la responsable de logistique. Chaque chariot comp

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Agenda