Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le CHU de Clermont-Ferrand a présenté un schéma directeur immobilier de 230 millions d'euros

Site Gabriel-Montpied du CHU de Clermont-Ferrand (Crédit CHU de Clermont-Ferrand)
Site Gabriel-Montpied du CHU de Clermont-Ferrand (Crédit CHU de Clermont-Ferrand)

(Par Sabine NEULAT-ISARD, à Clermont-Ferrand)

CLERMONT-FERRAND, 2 juillet 2019 (TecHopital) - Le CHU de Clermont-Ferrand a adopté un schéma directeur immobilier contenant plusieurs opérations sur environ 10 ans, avec un objectif d'environ 230 millions d'euros, ont annoncé son directeur général, Didier Hoeltgen, et son directeur adjoint chargé des travaux, Arnaud Bruey, le 4 juin, lors d'une conférence de presse.

Ce schéma directeur a été adopté par le conseil de surveillance du CHU en décembre 2018, a précisé Didier Hoeltgen.

Il vise à traduire en opérations de travaux le projet médical 2018-2022 ainsi que d'autres projets immobiliers structuraux envisageables, "en tenant compte des interactions du CHU avec son environnement et ses obligations", souligne l'établissement.

Interrogé par APMnews (site d'information du groupe APM International dont fait partie TecHopital), le directeur général a précisé que l'agence régionale de santé (ARS) avait validé globalement le schéma directeur, même si certains volets "restent en débat", mais pas le plan de financement (hormis pour l'opération "GM3").

Sur les 230 millions d'euros de travaux envisagés, "une partie, de l'ordre de 150 millions d'euros, sera financée par notre capacité à mobiliser des emprunts et à autofinancer", a-t-il précisé. L'autre partie "mériterait des financements complémentaires, emprunts ou subventions, mais aucune subvention ou aide de l'Etat ne sont pour l'instant prévues", a-t-il expliqué.

Il a précisé que la situation financière du CHU s'était améliorée avec un budget "H" légèrement excédentaire, après des années de déficit, mais un résultat consolidé qui demeure déficitaire du fait des problèmes de financement du secteur médico-social.

Le CHU de Clermont-Ferrand possède trois sites: Gabriel-Montpied et Estaing, tous deux orientés vers le court-séjour, et Louise-Michel (ex-hôpital Nord) axé sur la prise en charge des personnes âgées à travers des soins de suite et réadaptation (SSR), des unités de soins de longue durée (USLD), des lits d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou encore de la médecine physique et réadaptation (MPR).

Parmi les réalisations importantes, le schéma directeur immobilier contient le projet de construction de Gabriel-Montpied 3 (GM3), d'un montant de 53,8 millions d'euros (en incluant un bâtiment prévu pour l'hémodialyse) et qui a été annoncé en février, à la suite du feu vert donné par les autorités.

Le concours de maîtrise d'œuvre pour ce projet a été relancé le 29 mars. Une vingtaine de candidatures sont en cours d'étude et le lauréat devrait être connu au premier semestre 2020, a précisé Arnaud Bruey, directeur adjoint chargé notamment des travaux, lors de la conférence de presse. Les appels d'offres pour les travaux seront lancés en 2021 afin d'aboutir à une livraison attendue en 2024.

Cette construction sera l'occasion de réorganiser des activités médicales. Elle conduira aussi à réaliser plus de 90% de chambres individuelles et à tripler la surface du service d'urgences, a souligné Arnaud Bruey.

"Le bâtiment sera conçu avec une modularité qui lui permettra de s'adapter, avec aussi des chambres qui pourront être 'doublables' en fonction de l'activité, et des services qui pourront évoluer en fonction des projets médicaux", a-t-il poursuivi.

Le nouveau bâtiment (de 19.000 m²) se voudra également "performant en matière de normes environnementales". Il "sera vraisemblablement relié au réseau de chaleur urbaine qui va se déployer sur le quartier Saint-Jacques, ce qui permettra de consommer davantage d'énergies renouvelables et moins d'énergies fossiles", a expliqué le directeur chargé des travaux. A l'occasion de la semaine européenne de développement durable (SEDD), Arnaud Bruey avait présenté à TecHopital le bilan écologique du CHU à ce jour (cf dépêche TecHopital).

Après cette construction, le CHU poursuivra le désamiantage, l'écrêtage et la réhabilitation de la partie dite "hôpital central" (HC) pour un coût de 19 millions d'euros, puis effectuera, à partir de 2026, le désamiantage, la déconstruction de la deuxième aile du site dite "hospitalisation Est" (HE), pour un coût prévisionnel de 21,5 millions.

L'hôpital Estaing, source: CHU de Clermont-Ferrand
D'autres opérations immobilières concernent le site Estaing, implanté en centre-ville.

Après avoir réalisé une salle de bloc supplémentaire pour faire face à l'activité en chirurgie digestive et gynécologique, le CHU compte ouvrir en 2020 un nouveau module de 4 salles pour un coût de 4,3 millions d'euros. Il permettra d'intégrer la programmation opératoire des activités provenant de Gabriel-Montpied (ORL, ophtalmologie notamment).

Hôpital Louise-Michel, source: CHU de Clermont-Ferrand
Le site Louise-Michel va bénéficier d'aménagements et d'un réaménagement consacré à la médecine physique et réadaptation permettant une meilleure fonctionnalité et un développement accru de l'ambulatoire. Cette opération appuiera l'extension de l'hôpital de jour de SSR qui passera de 15 à 25 places. Une réflexion plus globale a lieu sur ce site qui est âgé de 40 ans, afin de le réhabiliter lourdement et de l'adapter aux nouvelles normes, a précisé Arnaud Bruey à APMnews.

Le CHU réfléchit aussi à un nouveau plan de circulation en lien avec le Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération clermontoise (SMTC) grâce à une convention en cours de finalisation, "pour mieux desservir Louise-Michel et Gabriel-Montpied".

Il travaille aussi sur une évolution des parkings, a indiqué Didier Hoeltgen. Gabriel-Montpied dispose d'environ 2.400 places et Estaing entre 1.200 et 1.300, soit un total de l'ordre de 3.600 places. "Ce n'est pas si mal mais ce n'est pas suffisant à cause à l'activité de consultations, d'urgences...., nous sommes toujours encombrés", a-t-il expliqué. Le CHU compte déjà construire environ 120 places supplémentaires à Gabriel-Montpied. A la question de savoir si tous les parkings seront rendus payants (actuellement certains le sont et d'autres pas), il a indiqué qu'il y avait "deux écoles". "En tous les cas, il faut financer les parkings", a-t-il observé.

Grilles de sécurité installées à l'hôpital Gabriel-Montpied
Le schéma directeur immobilier contient des mesures pour sécuriser les sites, a ajouté Didier Hoeltgen.

D'un montant de 800.000 euros sur 4 ans, les actions visent à installer des grilles de sécurité à Gabriel-Montpied, moderniser et étendre la vidéoprotection, revoir le système de contrôle des accès, renforcer la sécurité des locaux sensibles ou encore mettre en place un système anti-rapt de nourrissons à la maternité du site Estaing (pose d'un bracelet à la cheville).

Prochain lancement de la construction d'une unité de stérilisation

Par ailleurs, le CHU envisage de construire, "à moyen terme" et pour 6,8 millions d'euros, une plateforme logistique consacrée au médical sur Gabriel-Montpied.

Ce projet "pourra être mené à bien grâce à plusieurs phases préalables", explique le CHU.

La première porte sur la création d'une unité de stérilisation de territoire pour un coût de 10,6 millions d'euros (deux tiers pour les travaux et un tiers pour les équipements) sur le site Gabriel-Montpied dans les locaux d'une ancienne blanchisserie.

Décidés à la suite de la décision du CHU de réinternaliser cette activité, le projet intègre la stérilisation du centre Jean-Perrin (présent sur le même site) et du centre hospitalier de Riom.

Réalisé en conception-réalisation, il a été confié à BLB constructions et devrait commencer en septembre pour une ouverture fin 2020. Il a été dimensionné de manière à proposer à d'autres établissements du groupement hospitalier de territoire (GHT) d'intégrer leur activité.

Le CHU souhaite également utiliser les bâtiments, présents à Gabriel-Montpied, qui seront libérés par le transfert de la réanimation et de la chirurgie cardiaque dans "GM3", pour réaliser de nouveaux locaux pour la pharmacie pour un coût de 9 millions d'euros. L'opération n'est pas envisagée avant 2024.

Réflexion sur la psychiatrie

Le CHU réfléchit à d'autres projets mais qui sont moins avancés que les autres.

Il réfléchit à un regroupement, des bâtiments, "anciens", de psychiatrie, adulte et infanto-juvénile, implantés sur le site Gabriel-Montpied.

"La discussion est entamée avec l'ARS, ainsi que sur la gériatrie", a précisé Didier Hoeltgen.

san/ab

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.hopitech.org/
https://pro-smen.org/prime-PRO-SMEn-hopitaux
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions