Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Le CHU de Grenoble réduit son impact environnemental par (presque) tous les moyens

Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

GRENOBLE, le 18 juillet 2019 (TecHopital) - Camille Devroedt, ingénieure développement durable au CHU de Grenoble, a présenté, lors d’un entretien accordé le 12 juillet à TecHopital, le plan d’action progressif de l’établissement isérois pour réduire son impact environnemental.

"Notre démarche initiale est partie du bilan carbone réalisé en 2012 et mis à jour en 2015", a rapporté Camille Devroedt, ingénieure développement durable chargée de mobilité au pôle Travaux et services techniques du CHU de Grenoble.

"Il en a découlé un plan d’action par poste d’émission carbone", a-t-elle poursuivi, "nous sommes d’ailleurs en cours d’actualisation du bilan carbone en 2019".

Pour mener à bien ce plan d’action, le CHU a créé un comité de pilotage avec des groupes de travail par domaines de compétences: les blocs [opératoires], le gaspillage alimentaire, ou encore les mobilités, et surtout la consommation énergétique.

"Nous avons fait beaucoup de sensibilisation auprès des agents et nous avons engagé des mesures techniques avec un plan de comptage exhaustif des installations et du reporting que nous avons mis à disposition des personnes concernées dans les secteurs énergivores", a-t-elle rapporté, en citant la blanchisserie, la cuisine centrale, ou encore l’Institut de biologie et de pathologie (IBP).

En s’appuyant sur le cahier des charges de la certification ISO 50001, le CHU a procédé à la généralisation de l’éclairage LED, à la récupération de chaleur sur les centrales de traitement d'air (CTA), et à l’installation d’un système de rafraîchissement par les frigories de l’air, un free cooling.

"Nous restons à iso-consommation avec un périmètre et une rigueur climatique qui augmentent", a rapporté l’ingénieure, tout en mettant en avant des gains concrets: "Sur les CVC (chauffage, ventilation et climatisation), la mise en place des free coolings a permis d’économiser 22.000 euros par an, la mise en place d’un programme horaire a permis de sauver 20.000 euros et la récupération de chaleur 20.000 euros aussi".

Adhésion au plan climat-air-énergie de la métropole

Lors des ateliers du Cercle de l’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) organisés mi-juin à Paris, l’ingénieure avait souligné la nécessité de s’inscrire dans un contexte territorial et de se rapprocher des actions des actions entreprises par les collectivités locales.

"Nous nous sommes engagés dans le plan climat-air-énergie [territorial, PCAET, ] de l’agglomération […], nous nous regroupons pour avoir des actions communes, pour peser plus lourd au niveau des décideurs comme au niveau de l’offre".

L’établissement avait collaboré avec les services d'urbanisme de la métropole Grenoble-Alpes pour améliorer son accès par des "cheminements piétonniers et cycles" ainsi que "l'accessibilité en mode doux et/ou actif".

Dans le cadre du PCAET, le CHU a également végétalisé certains espaces: "Nous avons mis en place deux terrasses végétalisées, un jardin thérapeutique sur l’hôpital Sud et nous regardons comment végétaliser au maximum nos toitures."

Afin de susciter l’adhésion de l’ensemble des salariés du CHU, Camille Devroedt a également souligné la nécessité de communiquer en interne sur les démarches entreprises en faveur du développement durable d’une part, et d’accorder une place à un volet social et humain à ces politiques.

"Nous avons des projets en lien avec la médecine du travail et la qualité de vie au travail", a-t-elle développé en citant notamment un "travail sur la mobilité et bienfaits du vélo sur la reprise d’activité après un cancer".

Le CHU a ainsi mis à disposition 4 vélos pour les services techniques et une dizaine de trottinettes pour d’autres services afin de faciliter la mobilité intrahospitalière.

Camille Devroedt a souligné que la réussite des actions entreprises avait été permise par "l’engagement du personnel", qui a pu se mesurer lors du "challenge mobilité" organisé début juin par la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le CHU est arrivé en 4e position avec 63,3% de salariés venant quotidiennement au travail par d’autres moyens qu’une voiture personnelle.

Elle aussi souligné la mobilisation particulièrement forte des professionnels des blocs opératoires pour améliorer le tri des déchets d'activités de soins à risque infectieux (Dasri).

Sur l’ensemble du CHU, la quantité de Dasri a été réduite de 30% entre 2015 et 2018.

"On s’est fait accompagner par le réseau numérique de l’Anap", a-t-elle rapporté, en expliquant que "l’adaptation des systèmes d’information pouvait permettre d’intégrer des critères environnementaux dans le choix des fournisseurs et des achats, réduire les consommations énergétiques liées aux usages ou encore permettre de développer des outils de webconférence pour limiter les déplacements".

Le plan climat-air-énergie de la métropole grenobloise
Le plan est structuré en 6 axes :
  • Axe 1: "Aménager le territoire pour consommer moins et s’adapter au changement climatique". Une des mesures consiste à améliorer l'accès piéton et cycliste vers le CHU
  • Axe 2: "Diminuer la dépendance de l’habitat aux énergies fossiles en améliorant la qualité thermique des bâtiments", en améliorant la performance énergétique des bâtiments existants (rénovation) et en intégrant des critères de performances énergétique dans les constructions neuves
  • Axe 3: "Se déplacer plus sobrement en préservant la qualité de l’air", en faisant notamment la promotion des déplacements doux (transports en commun, véhicules mutualisés, trottinettes...)
  • Axe 4: "Consommer et produire localement en limitant l’impact sur l’environnement", avec pour mesure phare l'introduction d'une part croissante de produits alimentaires issus de Rhône-Alpes dans la production des repas et la lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Axe 5: "Réduire l’impact du patrimoine et des services" dont l'une des mesures est le développement du tri sélectif des déchets et la diversification des filières de revalorisation
  • Axe 6: "Mobiliser les acteurs pour construire ensemble la transition énergétique" en faisant la promotion des comportements éco-responsables auprès du personnel et des partenaires.

gl/gdl/nc

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions