TecHopital.com

 

Le CHU de la Guadeloupe, ayant suspendu 700 agents non vaccinés, doit mutualiser plusieurs services

Fabien Lopez
Fabien Lopez

(Par Sylvain LABAUNE)

POINTE-À-PITRE, 8 novembre 2021 (TecHopital) - Le CHU de la Guadeloupe est contraint de mutualiser plusieurs services depuis la mise en place effective de l'obligation vaccinale pour toutes les catégories de professionnels, avec 700 agents suspendus et un taux d'absentéisme jusqu'à "30% ou 40%", a expliqué le 4 novembre à APMnews/TecHopital Cédric Zolezzi, directeur général adjoint.

Le CHU applique l'obligation vaccinale de façon progressive depuis mercredi 13 octobre, avec une répartition des personnels en trois groupes, du fait d'un très faible taux de vaccination parmi les professionnels à la sortie de l'été.

Le est composé des personnels médicaux et sages-femmes, ainsi que des personnels administratifs, techniques et logistiques exerçant des fonctions encadrantes.

L'obligation vaccinale s'y applique depuis le 13 octobre, une "quarantaine de suspensions" sont actuellement effectives dans ce groupe, contre 70 il y a deux semaines du fait de régularisations progressives, a rapporté Cédric Zolezzi.

L'obligation vaccinale pour le a commencé depuis le 21 octobre. Il est composé des agents administratifs, techniques et logistiques qui n'exercent pas des fonctions d'encadrement. Il y a actuellement 170 suspensions effectives dans ce groupe, a-t-il poursuivi.

Le est celui des personnels soignants hors médecins et sages-femmes. Pour eux, l'obligation vaccinale s'applique depuis mercredi 3 novembre et environ 500 suspensions ont été prononcées depuis.

Au total, il y a "un petit peu plus de 700 su

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/