Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Le CHU de Montpellier agrandit son plateau d'exploration vasculaire

Crédit: CHU de Montpellier
Crédit: CHU de Montpellier

5.000 patients passent chaque année par le plateau d'exploration vasculaire de l'hôpital Saint-Eloi, au CHU de Montpellier. Pour répondre à une demande croissante, le CHU a décidé de le rénover. Avec en toile de fond la volonté de s'équiper pour mieux former les internes du nouveau diplôme d'études spécialisées (DES) en médecine vasculaire.

Un arrêté paru le 4 décembre 2015 au Journal officiel a entériné la création d'un DES de médecine vasculaire, en association avec la médecine cardiovasculaire.

Cette mesure s'accompagne d'un renforcement de la formation dans cette discipline, et accroît par là même les besoins en espaces spécifiques. "Beaucoup de CHU" ont déjà un plateau complet d'exploration, a rapporté son responsable, le Dr Jean-Pierre Laroche, à TecHopital.

C'est désormais aussi le cas à Montpellier, où le CHU a souhaité "s'équiper pour former correctement" les futurs médecins. Un nouveau plateau technique a été inauguré début avril.

"Il nous fallait de la place", a relaté Jean-Pierre Laroche. Les travaux visaient donc à augmenter la surface des salles d'examen, afin de redéployer le matériel existant dans des locaux adaptés. Le nombre de salles d'échographie Doppler est ainsi passé de deux à quatre.

Des salles d'attentes distinctes ont également été construites pour les patients hospitalisés au CHU d'un côté, et de l'autre, pour les patients admis en ambulatoire. Ce sont en fait "deux circuits différents" qui ont été imaginés, afin notamment d'accorder une "surveillance infirmière particulière" aux patients hospitalisés.

La réorganisation du service a aussi été l'occasion de revoir la répartition des tâches entre personnels soignants et administratifs. A ce jour les rendez-vous ne sont plus pris que par les secrétaires, ce qui a libéré du temps que les infirmières passent auprès des patients.

Autre secteur rénové: celui de la recherche clinique (exploration vasculaire, plaie/cicatrisation, étude des lymphomes, microcirculation...)

En lien avec le bureau d'attaché de recherche clinique, neuf lui aussi, on y étudie notamment la "volumétrie des membres atteints de lymph½dèmes". Leur représentation en trois dimensions permet d'évaluer l'efficacité des traitements, a expliqué le Dr Laroche.

"Nous avons continué de travailler" pendant les travaux, a-t-il finalement indiqué. Durant ce temps-là, le service était en effet divisé en deux parties: l'une hébergeant l'activité le temps que la seconde soit rénovée, et inversement.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda