Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr
http://www.canyon.fr/

Le CHU de Nancy évalue à 64,5 millions d'euros l'impact de l'épidémie sur ses finances

Le CHU de Nancy a estimé que l'épidémie de Covid-19 engendrait un surcoût de 64,5 millions d'euros (M€) pour l'établissement et l'empêcherait de tenir ses engagements auprès du comité interministériel de la performance et de la modernisation de l'offre de soins hospitaliers (Copermo), a précisé l'établissement dans un communiqué publié le 28 mai.

Alors que l'établissement amorce la reprise progressive de son activité programmée, les premiers surcoûts induits par la crise sanitaire du Covid-19 sont d’ores et déjà évalués à 64,5 M€ et auront un impact sur le résultat 2020", a rapporté le CHU de Nancy.

Les ressources humaines constituent le premier poste de dépenses de ce surcoût, avec un impact estimé à 27,3 M€ supplémentaires sur la trajectoire financière initialement prévue.
La mobilisation de ses agents a notamment engendré un surcoût de 2,3 M€ "qui seront versés au titre du paiement des 40.000 heures supplémentaires réalisées pendant la période".

Le CHU a aussi dû faire appel à des renforts exceptionnels en personnel pour faire face à l'épidémie et a consacré 1,6 M€ pour financer 148 équivalents temps plein (ETP) non médicaux venus en renfort et 700.000 € pour financer toutes les mesures de renforts d’astreintes et de gardes du personnel médical.

Il a également recruté 50 infirmiers pour mener une campagne de dépistage Covid-19 dans les 73 Ehpad de Meurthe-et-Moselle, pour un coût de 1,7 M€.

Enfin, l'établissement estime que le montant global de la prime de 1.500 euros qui sera versée aux agents s'élève à 15 M€.

D'autre part, l'arrêt de toute activité non urgente depuis la mi-mars a fait chuter les recettes du CHU pour un montant évalué à 22 M€ auquel s'ajoute une perte de 4,2 M€ de recettes pour la pharmacie, soit une perte globale de 26,2 M€ pour l'établissement.

Le nombre d'entrées (tous types de séjours confondus) "a diminué de 26% en mars par rapport à 2019 et de 50,2% en avril passant de 13.908 entrées en 2019 à 6.921 en 2020 pour ce mois d’avril", a illustré le CHU.

Enfin, le CHU a indiqué que la crise du Covid-19 avait engendré des surcoûts concernant les achats et les investissements s'élevant à 11 M€.

Les achats d'équipements de protection individuelle (EPI) ont représenté à eux seuls un budget de 5,5 M€, en raison d'un besoin accru et d'une "hausse importante des tarifs en raison des tensions d’approvisionnement sur ces équipements".

"Des achats de dispositifs médicaux, équipements divers comme les dispositifs de traitement de l'air ou encore des fournitures pour le laboratoire ont été fait pour 1,9 M€", a poursuivi le CHU.

L'établissement a aussi consacré 2,6 M€ à l'achat de matériel biomédical (45 respirateurs, 346 pousse-seringues, 141 bases de perfusion) et 400.000 € au déploiement des solutions et du matériel nécessaire au télétravail de ses agents.

"Dans le même temps les transferts sanitaires ont nécessité le recours à un second hélicoptère: ce surcoût s’élève à 250.000 euros", a complété le CHU.

gl/gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda