Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Le CHU de Nantes et Owkin annoncent un partenariat de recherche en oncologie utilisant l'intelligence artificielle

Le CHU de Nantes et la société spécialisée dans l'intelligence artificielle (IA) en santé Owkin ont conclu un partenariat de recherche en oncologie utilisant l'IA, ont-ils annoncé dans un communiqué commun lundi.

Cet accord s'appuie sur les "bases de données de haute qualité" et la "recherche de haut niveau" de l'établissement, ainsi que sur "les technologies et la plateforme de recherche pionnières" de la société, souligne le communiqué.

Un premier projet va être mené par le Pr Brigitte Dréno, chef du service dermatologie du CHU de Nantes, "pour développer et valider des modèles d'apprentissage automatique utilisant les données de la base RIC-Mel [réseau pour la recherche et l'investigation clinique sur le mélanome] afin de mieux comprendre et prévoir l'évolution de naevus en mélanomes diagnostiqués".

Les deux partenaires annoncent leur intention d'étendre leur collaboration et l'usage de l'IA "à d'autres domaines de la médecine tels que l'oncologie, l'hématologie et les maladies chroniques".

Dans cette coopération, "les données ne bougent pas, seuls les algorithmes voyagent, protégeant la gouvernance des données de l'institution et leur confidentialité", précise le communiqué.

Owkin et le CHU de Nantes ont précédemment collaboré dans le cadre du baptisé "Substra", qui avait pour objectif d'exploiter les données médicales grâce à l'intelligence artificielle au travers d’un dispositif de "blockchain" garantissant la protection de ces données.

Le CHU de Nantes fait partie de l'Owkin Loop, un "réseau fédéré de centres de recherche médicale américains et européens qui collaborent avec Owkin pour générer de nouvelles connaissances à partir de données […] issues d'essais cliniques ou cohortes". Gustave-Roussy à Villejuif (Val-de-Marne) et l'Institut Bergonié à Bordeaux en font partie également tout comme l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), rappelle-t-on.

Ces découvertes "peuvent alimenter les stratégies de développement de médicaments, de la recherche de biomarqueurs à la conception d'essais cliniques".

sl/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda