Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.ja-sante.fr/
http://www.canyon.fr/

Le CHU de Reims pose la première pierre du futur pôle de biologie territoriale

Le CHU de Reims a posé le 30 juin la première pierre de son futur pôle de biologie territoriale, qui devrait ouvrir au premier semestre 2019, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Le coût du projet est évalué à 40,6 millions € TDC (toutes dépenses confondues).

Le concours de maîtrise d'oeuvre avait été lancé en mai 2014. Les travaux ont commencé en février 2017 et devraient s'achever en décembre 2018 pour permettre le transfert des activités dans le nouveau bâtiment durant le premier semestre 2019.

Ce futur pôle de biologie territoriale de 13.000 m2, conçu par le cabinet d'architecture Groupe 6, regroupera au sein d'un laboratoire unique des activités de biologie, "actuellement localisées dans plusieurs bâtiments et plusieurs établissements".

Il rassemblera notamment la réception centralisée des prélèvements, le plateau technique automatisé assurant l'analyse de la majorité des prélèvements de biologie, la plateforme de biologie moléculaire et la plateforme de spectrométrie de masse.

Il accueillera également les activités de biologie des centres hospitaliers d'Epernay (Marne) et de Châlons-en-Champagne, dans le cadre d'un laboratoire unique multi-site.

Il a vocation à être "ouvert sur son territoire" et à s'inscrire "pleinement dans le projet médical du groupement hospitalier de Champagne", note le CHU.

Ce groupement hospitalier de territoire (GHT) est composé de 15 établissements dont 8 établissements publics de santé de la Marne et des Ardennes. Il comprend également 7 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Le bâtiment, organisé en 4 niveaux, est "conçu comme un espace lumineux" afin d'améliorer le "confort des professionnels". "Une proximité immédiate avec l'actuel bâtiment des urgences et une liaison directe avec le futur bâtiment de chirurgie (2021) permettront de faciliter les transferts de prélèvements biologiques et anatomiques".

Le CHU précise que l'activité de biologie concerne au 1er janvier 2017 plus de 428 professionnels.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait