Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Le CHU de Rouen déclenche son plan blanc à l'arrivée de la 3e vague

Le CHU de Rouen a déclenché de nouveau son plan blanc, avec effet immédiat, au regard de la dégradation des indicateurs épidémiologiques locaux et du risque d’accélération de la circulation virale, ainsi que de l’augmentation des hospitalisations Covid en médecine ces derniers jours, nécessitant d’activer des unités spécifiques supplémentaires, a-t-il annoncé le 22 janvier dans un communiqué.

"Cette augmentation des cas en médecine (51 hospitalisations Covid à ce jour) laisse présager dans les prochaines semaines une hausse des hospitalisations en réanimation et soins continus (20 à ce jour). A cela s’ajoute une forte activité dans le service des urgences adultes, qui n’est pas liée à l’augmentation des cas de Covid, mais qui engendre des difficultés à trouver des lits disponibles pour les patients nécessitant d’une hospitalisation", a expliqué le CHU.

Le déclenchement du plan blanc a donc pour objectifs de faciliter les réorganisations nécessaires et d’amplifier la mobilisation de toutes les ressources nécessaires, humaines et matérielles, dans les jours et semaines à venir. Il doit également permettre de solliciter davantage les établissements du territoire, selon le plan de mobilisation territorial établi sous l’égide de l’agence régionale de santé (ARS).

Le CHU de Rouen se prépare ainsi à coordonner le transfert et l’accueil de patients Covid dans les hôpitaux et cliniques privées du territoire, en entrées directes ou en aval du CHU, ainsi que le déport de certaines activités chirurgicales et médicales.

Comme lors des vagues 1 et 2, le déclenchement du plan blanc à l’occasion de cette 3e vague Covid pourra impliquer le report de certaines activités chirurgicales et médicales non urgentes et n’induisant pas de perte de chance pour les patients.

"Nos stocks de médicaments et nos équipements nous permettent de faire face aux besoins à venir", a noté le CHU.

Il est aussi prévu la réouverture d’une unité temporaire de réanimation en plus des 61 lits de réanimation disponibles.

De son côté, le centre hospitalier public du Cotentin (CHPC) a annoncé qu'il déclenchait son plan blanc le 22 janvier "pour faciliter les organisations qui s'imposent" dans le contexte de l'épidémie. Cette décision permet de renforcer les services les plus touchés par la crise et "impose à tous les professionnels du CHPC, tous métiers confondu, de rester mobilisables dans les 24 heures pendant toute la durée du plan blanc (indéterminée à ce jour)".

sl/gdl/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda