Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

Le G4-radiologie s'élève contre le marché de téléradiologie ouvert par le Resah

Le conseil national professionnel de la radiologie française (G4) a estimé dans un communiqué publié le 12 février que l'offre de téléradiologie proposée par le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) est "contraire" aux principes déontologiques détaillés dans la charte de téléradiologie du G4.

Le marché de téléradiologie proposé par le Resah porte entre autres sur "l'externalisation momentanée ou permanente" de la réalisation de certains actes de radiologie (cf brève TecHopital).

Dans son communiqué signé par les présidents de la Société française de radiologie et d'imagerie médicale (SFR), du Collège des enseignants en radiologie de France (CERF), du Syndicat des radiologues hospitaliers (SRH) et de la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), le G4 explique avoir appris "avec stupeur" la création de cette offre.

S'attaquant à la partie du marché portant sur l'externalisation des actes, le G4 estime qu'il s'agit d'une "prestation intellectuelle de téléradiologie et d'interprétation d'images" jugée "contraire" à la charte de téléradiologie du G4 mise à jour en décembre 2018.

Il rappelle "avec fermeté" que l'acte de téléradiologie, tel que défini par les décrets de la loi HPST ["Hôpital, patients, santé et territoires", 2009] et le code de la santé publique "ne peut en aucun cas être assimilé à une prestation".

Il note par ailleurs que "rien ne semble garantir dans cette offre que l'organisation de la prise en charge radiologique du patient à l'échelle du territoire fasse prioritairement appel aux ressources humaines locales", alors qu'il s'agit d'un principe énoncé dans la charte de téléradiologie.

Contacté par APMnews (site du groupe d'information APM International, dont fait partie TecHopital), le Resah assure avoir pris l'initiative d'ouvrir un marché de téléradiologie "afin de répondre à la demande de ses adhérents".

Il ajoute n'avoir "jamais eu pour objectif d'inciter les établissements à recourir à l'externalisation de leur activité de radiologie", mais de "répondre à leurs besoins ponctuels ou récurrents en mutualisant le coût de la passation de ces marchés complexes à élaborer".

Il assure que les cahiers des charges du marché de téléradiologie "intègrent le respect de la charte de téléradiologie de février 2014".

Le Resah s'est engagé à prendre contact avec les signataires du communiqué du G4 pour "faire le point" et "discuter des éléments nécessaires afin de lever ce malentendu".

rm/gdl/ab

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.techopital.com/contact.php
Les offres
Agenda