Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Le GHT Moselle-Est espère une aide financière pour financer son schéma directeur du système d'information

SARREGUEMINES (Moselle), 12 janvier 2018 (TecHopital) - Les établissements du groupement hospitalier de territoire (GHT) Moselle-Est espèrent obtenir une aide pour financer le système d'information convergent, a indiqué le directeur du CH de Sarreguemines, Jean-Claude Kneib, dans un entretien accordé le 6 février à APMnews.

L'agence régionale de santé (ARS) Grand Est a déjà approuvé le schéma directeur du système d'information (SDSI) du GHT Moselle-Est, qui rassemble le CH de Sarreguemines, établissement support, le centre hospitalier intercommunal (Chic) Unisanté de Forbach et Saint-Avold et le CHS de Sarreguemines.

Ce SDSI, qui doit s'appliquer dans les 5 ans à venir, comporte 22 projets pour mettre en oeuvre "une numérisation complète des échanges de données médicales et administratives entre les 3 établissements", a annoncé Jean-Claude Kneib lors de ses voeux aux personnels de l'hôpital Robert-Pax (Sarreguemines).

"La mise en place de ces nouvelles organisations a un coût que nous pouvons estimer à près de 2 millions d’euros pour les 3 établissements", a-t-il ajouté, en précisant que les capacités d’investissement ne permettaient pas sa mise en oeuvre "sans un accompagnement financier très significatif de la part de l’ARS".

"La réussite du GHT est à ce prix et ces dépenses ne doivent pas venir obérer les moyens d’investissement dont nous disposons pour nos investissements courants", a insisté Jean-Claude Kneib.

Les finances du CH de Sarreguemines sont grevées depuis près de 10 ans par la construction de l'hôpital Robert-Pax qui a généré une dette conséquente. Celle-ci s'élève aujourd'hui à près de 84 millions d'euros.

Si le CH de Sarreguemines avait enregistré un excédent budgétaire de 365.000 € en 2016, le directeur de l'établissement a annoncé à APMnews que le déficit s'élevait à 1,216 million € pour l'exercice 2017 (résultats consolidés). Le CHS de Sarreguemines, dont Jean-Claude Kneib exerce aussi la direction, a enregistré un déficit de 304.000 €, soit près de 150.000 € de moins que le déficit annoncé par le directeur lors de ses voeux.

"Nous avons un taux de marge brute d’exploitation de près de 6%, ce qui est insuffisant pour financer tous les investissements dont nous avons besoin", a-t-il indiqué à APMnews.

"La pente déficitaire s’est installée dès le début de l’année 2017 avec un recul significatif de l’activité médicale, alors qu’elle était en progression constante chaque année depuis 2009", a expliqué Jean-Claude Kneib.

Une baisse d'activité en 2017

Le CH de Sarreguemines a notamment connu une baisse de 7% pour les séjours en hospitalisation complète, qui n'a été que partiellement compensée par la hausse de 3% de l'activité ambulatoire.

Le secteur ambulatoire a été porté par une forte hausse de l'activité de l'hôpital de jour (+10%), tandis que la chirurgie ambulatoire a connu une activité stable (+1,8%). L'hospitalisation à domicile (HAD) a progressé de 5% en 2017.

"Le développement de l’activité ambulatoire et de l’hospitalisation à domicile est exemplaire et correspond aux attentes des patients. Mais les recettes qui y sont associées sont plus faibles que les recettes issues de la facturation de l’hospitalisation complète", a souligné Jean-Claude Kneib lors de ses voeux, avant de pointer la baisse tarifaire des actes et des séjours hospitaliers.

Pour faire face à cette chute de recettes, le CH de Sarreguemines a entrepris de réorganiser son activité au sein de son site principal, l'hôpital Robert-Pax. "Nous avons décidé de regrouper les services qui pouvaient créer entre eux des synergies. Le week-end dernier, nous avons déjà déménagé le service d’ortho-traumatologie et l’urologie va suivre", a rapporté le directeur à APMnews.

"On réduit de 13 lits notre capacitaire, parce que la bascule ambulatoire nous permet de le faire et parce que les actions que nous conduisons sur l’IP-DMS [l'indice de performance - durée moyenne de séjour] sont plutôt positives", a-t-il ajouté. Le CH de Sarreguemines a vu son IP-DMS passer de 1,2 à 1,1 en 2016 et ambitionne d'atteindre la moyenne nationale d'ici fin 2018.

Malgré ces gains d'efficience, le directeur du CH de Sarreguemines estime que son établissement et le Chic ne seront pas en mesure de financer leur schéma directeur du système d'information.

"Ce sont 2 millions d’investissements, principalement pour des logiciels, et nous n’avons pas aujourd’hui la capacité d’autofinancement nécessaire pour les financer", a assuré Jean-Claude Kneib.

"Nous espérons que nous aurons un accompagnement, dans le cadre d’appel à projet du ministère [des solidarités et de la santé] ou d’aides ponctuelles", a-t-il déclaré.

Le CHS de Sarreguemines a déployé un dossier patient informatisé complet avec le logiciel Cortex* (Capcir) depuis "une dizaine d’années" et le CH procède actuellement à l’informatisation complète de ses services de chirurgie, "à la fois du dossier médical et de la prescription", avec le logiciel Corpus* (Capcir).

Lors de ses voeux, le directeur a cependant souligné que 2018 "verra la mise en oeuvre opérationnelle du GHT, avec également le déroulement du projet médical partagé".

Le CH de Sarreguemines en chiffres:
  • Budget: 102 millions €
  • Capacité: 420 lits et places
  • Déficit: 1,22 million €
  • Dette: 84 millions €
    Activité:
  • 42.061 passages aux urgences
  • 71.741 consultations
  • 10.140 interventions chirurgicales (dont 6.192 actes en chirurgie ambulatoire)
  • 796 naissances

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite

Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions